LYS Route Network Developement

Le forum sur l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar ELNA » Sam 29 Jan 2011, 11:27

OnLyons a écrit:...beaucoup de personnes sont découragées par la desserte lamentable de l'aeroport par la SNCF en direction d'Annecy et Chambéry...et par extension de certaines stations de ski. Pourtant elle est possible, quelques trains s'y arrêtent dans le sens LYS aéroport- annecy. Malheureusement aucun dans l'autre sens.

Tout a fait d'accord, cette remarque est aussi valable pour les liaisons vers Valence, Avignon ......
ELNA
B747
 
Messages: 618
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 10:48
Localisation: Entre LFRS et LFRZ

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar RYRthebest » Sam 29 Jan 2011, 11:56

On est d'accord là dessus, une gare TGV directement reliée à l'aéroport peut être très utile, mais à condition qu'il y ait des dessertes de la zone de chalandise de cet aéroport, et que ces dessertes permettent de prendre des vols.
Il n'y a pourtant pas de desserte depuis Le Creusot, Dijon, Mâcon TGV...
Grenoble est à peu près bien desservie (5 trains/jour, mais les départs matinaux et les arrivées tardives ne sont pas accessibles), Annecy n'est desservie que dans un sens (là c'est de la SNCF dans toute sa splendeur), idem pour Chambéry (à part pour un Artesia le soir quand personne n'a besoin d'aller dans un aéroport). Il y a aussi Valence qui a 4 trains par jour dans chaque sens à des horaires à peu près corrects, trains qui continuent vers Avignon Centre et Miramas (qui sont beaucoup + proches de MRS).
Je dirais que les "bons modèles" de gares ferroviaires françaises desservant des aéroports se trouvent à Strasbourg (mais là il manque les avions) et à Marseille.
Pour CDG c'est intéressant sur certaines lignes longue distance, mais par contre zéro pointé pour les lignes régionales.
Avatar de l’utilisateur
RYRthebest
B777
 
Messages: 343
Enregistré le: Mar 2 Nov 2010, 12:05

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar OnLyons » Dim 30 Jan 2011, 15:00

Il m'arrive de penser que ca confine presqu'au sabotage...car je ne comprends pas que la SNCF qui cherche toujours davantage de profit ne vise pas ce marché pourtant intéressant que la région ne peut malheureusement pas investir dans la mesure ou aucun TER à ma connaissance ne peut s'arrêter à LYS faute de raccordement...

De quoi se réjouir pour ADP mais que personne ne fasse valoir ce potentiel m'étonne...
OnLyons
 
Messages: 32
Enregistré le: Jeu 25 Sep 2008, 17:44

Re: LYS Route Network Developement

Publicité

Publicité
 

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar nicaero » Jeu 22 Sep 2011, 14:12

Certes cet article (©Fabrice Caterini ) est au vitriol et perd en objectivité de ce fait, certes il dit des choses vraies, certes il a été publié dans le mensuel Lyon Capital (version mag) en mai dernier et mis en ligne seulement aujourd'hui...il n'empêche que je le trouve très sévère...

Aéroport de Lyon-Saint-Exupéry : Y a-t-il (enfin) un pilote dans l’avion ?

Malgré ses bons résultats financiers et la croissance constante de son nombre de passagers depuis quinze ans, l’aéroport de Lyon peine encore à décoller à l’international. Et après la décision de repousser l’ouverture de son capital à l'après-Présidentielle de 2012, Lyon-Saint-Exupéry déploiera-t-il ses ailes ? Rien n’est moins sûr. (Article publié dans le mensuel Lyon Capitale de mai 2011).

Lors de sa construction, en 1975, le chiffre de 12 millions de passagers était annoncé pour l’an 2000. Trente-six ans plus tard, l’aéroport de Lyon peine à franchir la barre des 8 millions, pointant au 48e rang européen, derrière les anonymes plateformes de Varsovie, d’Édimbourg ou de Budapest. Humiliation suprême, Nice affiche 1 600 000 passagers de plus. Et Marseille, l’outsider de toujours, talonne l’aéroport lyonnais - avec une piste de moins. Il faut se rendre à l’évidence : Lyon n’est rien qu’un aéroport d’envergure régionale, quasi inexistant à l’échelon international. Une seule ligne transatlantique (Montréal, au Canada), une fréquence hebdomadaire pour l’île Maurice et trois vers Saint-Denis de la Réunion, voilà pour les vols réguliers longs-courriers. Des cacahuètes au milieu d’un champ de betteraves.

L’orgueil lyonnais

La menace de voir de potentiels clients partir vers Genève plane toujours sur l’aéroport lyonnais. L’“aspirateur” suisse propose en effet des liaisons quotidiennes attractives vers New-York, Washington, Dubaï, Abou Dabi, Bahreïn, Tel Aviv et Doha. Ou encore vers l’Asie, son point fort étant d’être connecté en direct à des plateformes orientales qui sont autant de plaques tournantes vers le continent asiatique. Ce que l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry n’a pas. “Le principal concurrent de Lyon étant Genève, n’a-t-on pas intérêt à faire alliance avec les Suisses ?” s’interroge un expert. “On a suffisamment de passagers”, répond en substance la direction de l’aéroport. En réalité, l’orgueil lyonnais en prendrait un sacré coup.

Comme on l’entend assez souvent, Lyon a l’aéroport qu’il mérite. Car Lyon n’est pas la métropole internationale qu’on veut bien nous vendre (jusqu’à la nausée). C’est juste une métropole d’envergure européenne. Elle n’occupe d’ailleurs que la 19e place des 36 villes européennes les plus attractives (derrière Milan, Manchester, Lisbonne ou Birmingham). Dont acte. En témoignent les échos des dirigeants des entreprises internationales approchées par l’Aderly (l’organisme de promotion économique du Grand-Lyon), qui font systématiquement état des insuffisances de l’aéroport.

“Lyon-New York est une connerie d’élus”

Dès lors, Lyon possède-t-il le fonds de clientèle nécessaire à ces liaisons transcontinentales ? “Non, clairement non, objecte un expert. Lyon n’a pas la clientèle pour pouvoir envisager durablement un vol quotidien vers Shanghai ou New-York. On les avait pourtant prévenus : le Lyon-New York, par trois fois inhumé, est une connerie d’élus. Il ne faut pas rêver, Lyon ne peut pas jouer dans la cour des grands.” “S’il y avait vraiment le fonds de clientèle nécessaire pour des lignes transcontinentales, on verrait peut-être arriver plus de compagnies internationales à Lyon…”, persifle Bernard Bazot, le directeur régional Centre-Est d’Air France.

Les trois quarts des sièges des entreprises mondiales et des centres décisionnels sont effectivement concentrés à Paris. Or, ce sont les passagers de la classe affaires qui assurent la rentabilité de ces liaisons aériennes. Même à sa troisième tentative, le taux d’occupation de la classe affaires du Lyon-New York n’a jamais dépassé 25 %. Cet échec démontre bien la difficulté actuelle pour un aéroport de province tel que celui de Lyon de maintenir et de proposer des liaisons de type intercontinental dans l’ombre de Paris. Dixit Air France, le modèle prôné, c’est 50 % de recettes affaires, 50 % de recettes loisirs. “À Lyon, on n’aurait pas le potentiel, on ne serait qu’à 25 %, à peine.”

Low cost, the stairway to heaven

Question à 100 000 dollars : comment attirer les vols longue distance ? En développant les lignes moyens-courriers et courts-courriers, histoire de générer un maximum de trafic. “Plus il y aura de flux de passagers, plus Lyon se développera comme point international”, confirme François Bacchetta, le directeur général d’EasyJet en France. Le low cost, on y vient justement. En 2010, il a représenté 19 % du trafic global de Lyon-Saint-Exupéry, en progression de 10,2 %. En d’autres termes, ce sont les compagnies à bas coût qui boostent aujourd’hui le développement de l’aéroport. EasyJet, dont la base est implantée à Lyon depuis 2008, y contribue pour plus de 85 %, avec 1 300 000 voyageurs annuels (+ 15,5 % par rapport à 2009), 28 destinations et quatre avions. “On a encore beaucoup de choses à développer à Lyon. On ne fait pas une base pour mettre quatre Airbus… EasyJet restera vecteur de développement de l’aéroport pendant de longues années.”

N’en déplaise à Air France, qui a déclaré une guerre larvée à la compagnie au fuselage orange, l’aéroport de Lyon compte bien planer sur le cumulonimbus low cost. “On prévoit une montée en puissance du low cost, à raison d’un avion supplémentaire par an, pour arriver à des parts de marché entre 30 et 35 % du trafic total de l’aéroport à l’horizon 2030”, assure Philippe Bernand, le directeur général de Lyon-Saint-Exupéry.

Dès cette année, l’aéroport casse sa tirelire et investit plus de 24 millions pour les compagnies low cost, en agrandissant le terminal 3, qui leur est dédié. L’objectif est de faire passer la capacité de ce terminal d’un million et demi de passagers à cinq millions en 2020. Et pour répondre à la croissance du trafic, de nouvelles bretelles de dégagement permettront aux avions d’acheminer plus rapidement les passagers vers les terminaux, et de libérer au plus vite la piste pour les avions suivants. “Pour l’heure, ce sont des créneaux horaires porteurs aux heures de pointe qui nous manquent, explique-t-on chez EasyJet. Il y a un facteur historique qui fait que les meilleurs créneaux sont trustés par Air France ; mais il n’y a pas de raison pour que ça ne change pas.” De quoi faire bondir Air France, malgré tout encore forte de son hégémonie (41 % du trafic de l’aéroport). Hégémonie qui pèse lourd lors de l’attribution des créneaux horaires.

Privatisation : faux procès ?

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, la direction de l’aéroport faisait allégeance totale à Air France. Mais les temps ont changé. Alors que le Gouvernement a annoncé l’ouverture au privé du capital de quatre aéroports régionaux dont il détient 60 % (Toulouse, Bordeaux, Montpellier et Lyon), les décideurs économiques et politiques lyonnais ne cachent pas leurs doutes quant à l’entrée d’Aéroports de Paris (ADP) dans la gestion de Lyon-Saint-Exupéry. “C’est impensable et kamikaze, tempête Philippe Grillot, le président de la chambre de commerce (actionnaire à 25 %). Ça bloquerait tout développement de l’aéroport. On deviendrait une simple succursale de Paris, qui redirigerait les passagers vers son hub de Roissy ou ceux d’Amsterdam et de Milan. On ne récupérerait que les miettes.” Même écho à la Région : “Saint-Exupéry deviendrait un garage de Roissy et d’Orly, car la vision très jacobine d’Air France fait que Paris sera privilégié”, prévient Jean-Jack Queyranne. Selon eux, Air France laisserait Saint-Exupéry baigner dans son jus régional. Il serait dès lors difficile pour Lyon d’exister en tant que hub à part entière.

“Lyon a sa place dans le ciel européen, assure Philippe Bernand. Un doublement du trafic aérien européen est prévu en 2030. Or, les capacités aéroportuaires actuelles en Europe ne pourront pas satisfaire ce doublement. Donc, inévitablement, des aéroports régionaux qui ont des capacités de développement auront un rôle à jouer dans ce système. Lyon en fait partie.” Et Patrice Raulin, le président - remonté à bloc - du conseil de surveillance de l’aéroport, de s’emballer : “À long terme, le système aérien français reposera sur Lyon.” Car Paris ne pourra pas tout porter. Et Lyon dispose en effet de réserves foncières uniques en Europe (900 hectares, la place pour deux pistes supplémentaires), ce qui pourrait en faire la fameuse deuxième porte d’entrée en France.

Sirènes lyonnaises

Un avantage énorme qui peut jouer en sa faveur et convaincre des compagnies internationales d’ouvrir de nouvelles lignes à Lyon. Des pourparlers sont en cours avec Emirates, futur n°1 mondial que tout le monde s’arrache. En jeu : une liaison hebdomadaire Lyon-Dubaï par Airbus A330. “Un vol direct au départ de Lyon pourrait représenter un potentiel de 1 % de croissance pour Saint-Exupéry et permettre de se connecter à d’autres plateformes du golfe Persique, s’enthousiasme Philippe Bernand. C’est un dossier que l’on travaille depuis trois-quatre ans.”

Autre dossier, autre destination transcontinentale : Etihad Airways, pour un long-courrier vers Abou Dabi. Mieux, des négociations sont également en cours avec Air India, qui envisage de délocaliser son hub de Francfort. Coup de chance pour Lyon, Air India doit prochainement intégrer Star Alliance (Lufthansa, Swiss, British Midland International…), une union de compagnies aériennes qui a le vent en poupe à Saint-Exupéry (13,9 % de part de marché en 2010, en hausse de 14 %). Il serait alors question de liaisons vers Mumbaï (Bombay) et Delhi, d’un côté, New-York et Washington, de l’autre. L’idée est donc de faire venir une ligne transcontinentale qui permettra ensuite de desservir 30 ou 40 destinations. Ces compagnies pourraient ne pas être insensibles aux sirènes lyonnaises.


http://www.lyoncapitale.fr/journal/univ ... ns-l-avion
nicaero
E190
 
Messages: 139
Enregistré le: Mar 11 Nov 2008, 10:47

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar Clm » Jeu 22 Sep 2011, 15:55

C'est effectivement expéditif en de nombreux points. C'est tout à fait normal que Lyon soit derrière Varsovie ou Budapest en trafic. Il ne faut pas non plus exagérer. C'est une métropole régionale qui est quand-même bien reliée au niveau européen. Comparer Lyon avec Stuttgart, Munich, Manchester ou Birmingham est aussi parfaitement débile. Ce ne sont pas les mêmes populations, tissus économiques et organisation administratives.

En d'autres termes, pour la configuration socio-économique de la métropole lyonnaise, l'aéroport est parfaitement dimensionné. Il est même trop grand !
Clm
B747
 
Messages: 565
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 08:00
Localisation: Paris

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar Poum » Jeu 22 Sep 2011, 17:11

Et très inexact ... Rien que sur la comparaison avec Marseille, depuis quand Lyon possède-t-il une piste de plus ? :?

Je rejoins Clm dans son analyse, Lyon a plus ou moins la taille qui lui correspond.
Poum
B777
 
Messages: 443
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 06:27

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar Flyzen » Jeu 22 Sep 2011, 17:25

nicaero a écrit:Certes cet article (©Fabrice Caterini ) est au vitriol et perd en objectivité de ce fait, certes il dit des choses vraies... il n'empêche que je le trouve très sévère...
La vérité est presque toujours sévère !
... alors bien sur qu'il y a des erreurs, des approximations... mais pour la plupart des commentaires sur le long courrier** a LYS ai je besoin de préciser que je suis la en tout point d'accord, bcp de reves peu de réalité !
... la seule vrai piste semblait etre EK sur DXB qu'en est il :?: les accords sont signés depuis de mois, EK a ouvert de nombreuses autres liaisons (et renforcé en sièges NCE) depuis et il y a quelques jours/semaines on parle maintenant de EK a TLS, MRS ou ... LYS !

... a LYS revenez sur terre il y a encore bcp a faire en trafic européen et proximité !

** oui celui sur NYC fait mal ... mais si il est vrai ce n'est pas la peine de continuer a rever sur ce type de trafic !
Avatar de l’utilisateur
Flyzen
A380
 
Messages: 10344
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 06:14
Localisation: Vendée (proche 44)

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar AVION » Mer 2 Sep 2015, 13:05

Dans le cadre Regional Air Connectivity Fund (RACF) pour l'Angleterre, 20 lignes potentielles a aider ont été retenues dont:

Flybe. Southampton-Lyon St. Exupéry (Double daily return weekdays single return weekend);
AVION
A380
 
Messages: 12964
Enregistré le: Mer 1 Oct 2008, 11:13
Localisation: PARIS

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar jet1 » Mer 2 Sep 2015, 13:26

C'est bien. Flybe devrait aussi regarder Manchester au départ de Lyon.
Au-delà de cette nouveauté, on peut déjà s'attendre à des développements importants à Lyon en 2016:
- Air Canada
- peut-être Qatar Airways
- une troisième fréquence pour THY
Autrement: Icelandair? Finnair? LOT (qui réouvre beaucoup de lignes en Europe)? Wizz? Alitalia? une compagnie US en saisonnier (plutôt 2017)?
jet1
B747
 
Messages: 994
Enregistré le: Lun 9 Nov 2009, 16:41

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar hacol » Mer 2 Sep 2015, 17:16

Interressant. Juste une reflexion concernant un éventuel opérateur NA sur un LYS-JFK: qui cela peut-il interresser à terme ?: AA et DL échaudés, et j'ai du mal à croire que United jouera le jeu: pourquoi pénaliser ses partenaires européens de Star Alliance qui alimentent leurs hubs respectifs depuis LYS (Lufthansa, Swiss, Brussels....).
Alors ceratins me répondront: AC vient bien à LYS, et c'est vrai, ça pourrait (re)donner des idées aux Cies US si cette ligne marche...Keep faith !!
hacol
E190
 
Messages: 135
Enregistré le: Sam 23 Mar 2013, 10:57

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar jet1 » Mer 2 Sep 2015, 18:02

En ce moment, il y a plutôt un mouvement de retour des opérateurs NA vers les destinations secondaires européennes. C'est le cas pour United en 2015 (souvent saisonnier). Ce sera à nouveau le cas en 2016 (DL réouvre par exemple Edimbourg). Donc Lyon pas impossible.
jet1
B747
 
Messages: 994
Enregistré le: Lun 9 Nov 2009, 16:41

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar kris69 » Mer 2 Sep 2015, 19:24

jet1 a écrit:C'est bien. Flybe devrait aussi regarder Manchester au départ de Lyon.
Au-delà de cette nouveauté, on peut déjà s'attendre à des développements importants à Lyon en 2016:
- Air Canada
- peut-être Qatar Airways
- une troisième fréquence pour THY
Autrement: Icelandair? Finnair? LOT (qui réouvre beaucoup de lignes en Europe)? Wizz? Alitalia? une compagnie US en saisonnier (plutôt 2017)?


Je dirais également Transaero-Aeroflot sur Moscou, avec le possible rachat de Transaero par Aeroflot.
Avec la suppression de lignes en doublon, il faudra certainement occuper quelques appareils!
kris69
E190
 
Messages: 145
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 11:34

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar koalactus » Mer 2 Sep 2015, 21:02

kris69 a écrit:
jet1 a écrit:C'est bien. Flybe devrait aussi regarder Manchester au départ de Lyon.
Au-delà de cette nouveauté, on peut déjà s'attendre à des développements importants à Lyon en 2016:
- Air Canada
- peut-être Qatar Airways
- une troisième fréquence pour THY
Autrement: Icelandair? Finnair? LOT (qui réouvre beaucoup de lignes en Europe)? Wizz? Alitalia? une compagnie US en saisonnier (plutôt 2017)?


Je dirais également Transaero-Aeroflot sur Moscou, avec le possible rachat de Transaero par Aeroflot.
Avec la suppression de lignes en doublon, il faudra certainement occuper quelques appareils!

Tout dépend si la stratégie de Transaero change, car ils ne voulaient pas aller à LYS en été alors qu'ils ont les droits de trafic, à contrario de Aeroflot qui je crois n'a pas les droits de trafic pour LYS
koalactus
A321
 
Messages: 252
Enregistré le: Jeu 13 Nov 2014, 16:31

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar jet1 » Mer 2 Sep 2015, 21:05

Si vraiment la fusion se fait, on peut effectivement penser que SU utilisera autrement les droits sur Lyon et voudra développer la ligne.
jet1
B747
 
Messages: 994
Enregistré le: Lun 9 Nov 2009, 16:41

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar jet1 » Mar 15 Sep 2015, 07:54

Aegean annonce que son Lyon-Athenes va être maintenu cet hiver, et donc exploité toute l'année. En soi, c'est une excellente nouvelle.
On voit aussi que les horaires sont compatibles avec du connecting *A à Lyon (départ de Lyon à 11h15, alors que par exemple le futur vol AC arrivera à 10h. Il y a certes un problème de compatibilité des jours pour l'instant, en particulier le mardi, mais ce point peut être réglé dès la saison d'été). Que faut-il en penser? simple coincidence, ou mise en réseau systématique des dessertes de *A à Lyon?
Je remarque que l'implantation de *A à Lyon est forte, et que la poussée continue (outre Aegean qui va voler toute l'année vers Lyon, il y a AC en 2016, une 3eme fréquence THY probable l'été prochain, la forte progression de Brussels Airlines, et j'en oublie).
jet1
B747
 
Messages: 994
Enregistré le: Lun 9 Nov 2009, 16:41

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar E190 » Mer 16 Sep 2015, 10:58

Ca me parait plausible, en dehors du groupe Lufthansa qui préfèrera toujours rapatrier les pax vers ses hubs.
Mais depuis Lisbonne ou Athènes par exemple, pour des trajets plus style "low-yield" (car avec escale) pourquoi pas.
Ce qui serait intéressant mais hors alliance c'est de capter une partie du trafic entre l'afrique du Nord (RAM, Air Algérie, Tunisair) vers le Québec. Il y a peut-être un coup à jouer avec les ressortissants francophones originaires du Magrheb. Par contre ces compagnies préférerons toujours privilégier leur vols direct mais pour Tunisair par exemple qui semble avoir du mal à se développer sur le long courrier (je ne suis pas spécialiste mais de loin c'est ce que je semble voir) et qui souhaite conserver son industrie touristique ça pourrait être envisageable.
E190
B777
 
Messages: 482
Enregistré le: Jeu 4 Avr 2013, 14:21

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar E190 » Mar 22 Sep 2015, 16:29

Avec la probable ouverture d'une base à CDG (info La Tribune) et l'embauche de PNC français, LYS aura peut-être droit à des ouvertures de lignes en "W" (CDG - europe - LYS - europe - CDG, un peu comme fait Transavia ) depuis des destinations européennes.
E190
B777
 
Messages: 482
Enregistré le: Jeu 4 Avr 2013, 14:21

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar AVION » Mar 22 Sep 2015, 17:58

E190 a écrit:Avec la probable ouverture d'une base à CDG (info La Tribune) .


Tu penses à Vueling?
AVION
A380
 
Messages: 12964
Enregistré le: Mer 1 Oct 2008, 11:13
Localisation: PARIS

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar E190 » Mar 22 Sep 2015, 18:20

Oui pardon je parlais bien de Vueling.
E190
B777
 
Messages: 482
Enregistré le: Jeu 4 Avr 2013, 14:21

Re: LYS Route Network Developement

Messagepar AVION » Mar 8 Déc 2015, 19:38

AVION a écrit:Dans le cadre Regional Air Connectivity Fund (RACF) pour l'Angleterre, 20 lignes potentielles a aider ont été retenues dont:

Flybe. Southampton-Lyon St. Exupéry (Double daily return weekdays single return weekend);


Article sur l'aéroport de Southampton. Flybe devrait pas tarder a annoncer les prix et les horaires

http://www.dailyecho.co.uk/news/1413091 ... uthampton/
AVION
A380
 
Messages: 12964
Enregistré le: Mer 1 Oct 2008, 11:13
Localisation: PARIS

PrécédenteSuivante

Retourner vers Aéroport de Lyon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité