Projet Destination 2020

Le forum sur l'aéroport de Montpellier Méditerranée

Re: Projet Destination 2020

Messagepar AVION » Mer 18 Mai 2016, 16:17

Flyzen a écrit:Transformer Béziers en parking pour les plages voisines et MPL récupèrera +/- 200000 pax :D


Pas forcément...à lire

PORTIRAGNES - FERMETURE DES AEROPORTS de BEZIERS - CAP D'AGDE et NIMES - REACTION DU SYNDICAT MIXTE
AEROPORT BEZIERS CAP D’AGDE EN LANGUEDOC
Réaction du Syndicat mixte suite aux déclarations de l’aéroport de Montpellier proposant la fermeture des aéroports de Béziers Cap d’Agde et de Nîmes

Le Président de la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée Frédéric LACAS, Président de l’Aéroport Béziers Cap d’Agde a tenu à réagir aux déclarations du Président du Directoire de l’Aéroport de Montpellier, publiées ce jour dans le quotidien Midi Libre, au nom de l’ensemble des Collectivités membres du Syndicat mixte.

Il a ainsi déclaré : « la vision de l’Aéroport de Montpellier exprimée aujourd’hui par la voie de son Président du Directoire est restrictive et isolée. En effet, la mise en réseau des aéroports du Languedoc Roussillon a jusqu’ici démontré toute sa pertinence avec près de 800 M€ d’euros de retombées économiques pour la Région. A partir du moment où les aéroports proposent une offre complémentaire, il y a de la place pour tout le monde Je rappelle enfin que nous sommes propriétaires de l’ensemble de l’infrastructure aéroportuaire et que nul ne peut décider de notre avenir à notre place».

Pour Pascal PINTRE, Directeur général du Syndicat mixte, « la concentration du trafic régional sur le seul aéroport de Montpellier serait une erreur au plan stratégique. Plusieurs études ont en effet démontré que cela engendrerait une perte de trafic de 700 000 passagers à l’échelle régionale sur un total de 2,4 millions et des pertes corrélatives au niveau des retombées économiques ».

Daniel GALY, Président de la CCI de Béziers Saint-Pons et Vice-Président du Syndicat mixte a déclaré pour sa part : « Personne ne conteste la position qu’occupe aujourd’hui l’Aéroport de Montpellier en Languedoc Roussillon ni même sa volonté de développement. Mais pourquoi l’aéroport de Montpellier se développerait-il au détriment de ses aéroports voisins et en dévoyant les passagers des autres plateformes à son profit ? C’est inacceptable ».

Si l’Aéroport Béziers Cap d’Agde s’inscrit pleinement dans une stratégie de complémentarité et de mise en réseau avec les autres plateformes régionales, il déclare également être prêt à une coordination plus poussée au niveau régional, mais en aucun cas pour s’affaiblir ou disparaître.

Avec 245 202 passagers transportés, l’Aéroport Béziers Cap d’Agde a réalisé une 8ème année consécutive de croissance en 2015 et son plus haut niveau de fréquentation depuis sa création, se situant au 29ème rang des aéroports français. Il dessert 8 lignes de/vers la France et le Nord de l’Europe : Paris Beauvais, Londres, Bristol, Manchester, Edimbourg, Oslo, Stockholm et Düsseldorf et génère chaque année 65 millions d’euros de retombées économiques sur sa zone de chalandise.

Le Syndicat mixte de l’Aéroport Béziers Cap d’Agde regroupe les Communautés d’agglomération Béziers Méditerranée et Hérault Méditerranée, la CCI de Béziers, la Communauté de Communes la Domitienne, le Département de l’Hérault. Depuis 2013, la Région Languedoc Roussillon a accordé un soutien financier à l’aéroport à hauteur de 200 000 € au titre de la promotion des flux économiques et touristiques.
SYNDICAT MIXTE de l’Aéroport Béziers-Cap d'Agde (15-01-16)


Lien: herault-tribune.com
AVION
A380
 
Messages: 11698
Enregistré le: Mer 1 Oct 2008, 11:13
Localisation: PARIS

Re: Projet Destination 2020

Messagepar Flyzen » Jeu 19 Mai 2016, 07:41

AVION a écrit:
Flyzen a écrit:Transformer Béziers en parking pour les plages voisines et MPL récupèrera +/- 200000 pax :D


Pas forcément...à lire
La lecture me conforte dans mon opinion, je n'ai parlé que de Béziers contrairement a d'autres
Une guéguerre de petit notable biterrois comme il y a malheureusement beaucoup dans notre pays trop souvent a laquelle s'ajoute a une incompétence sur le fond de ces sujets !
Michel
Avatar de l’utilisateur
Flyzen
A380
 
Messages: 9526
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 06:14
Localisation: Vendée (proche 44)

Re: Projet Destination 2020

Messagepar fly34 » Jeu 2 Juin 2016, 18:58

Le préfet de l'Hérault aujourd'hui dans midi libre "il faut soutenir le développement de l'aéroport de Montpellier..." Ça s'annonce plutôt bien
fly34
 
Messages: 37
Enregistré le: Jeu 18 Déc 2014, 16:53

Re: Projet Destination 2020

Publicité

Publicité
 

Re: Projet Destination 2020

Messagepar Flyzen » Ven 3 Juin 2016, 09:32

fly34 a écrit:Le préfet de l'Hérault aujourd'hui dans midi libre "il faut soutenir le développement de l'aéroport de Montpellier..." Ça s'annonce plutôt bien
Ce serait surtout bien de dire comment
article vérouillé abonnés
Michel
Avatar de l’utilisateur
Flyzen
A380
 
Messages: 9526
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 06:14
Localisation: Vendée (proche 44)

Re: Projet Destination 2020

Messagepar Maya l'avion » Ven 24 Fév 2017, 14:42

Maya l'avion
 
Messages: 29
Enregistré le: Mer 4 Mar 2015, 18:28
Localisation: Montpellier

Re: Projet Destination 2020

Messagepar AVION » Mar 21 Mar 2017, 11:37

Les cinq défis de l'aéroport pour faire face à Toulouse et Marseille

Pour atteindre son objectif de 2,5 millions de passagers d’ici cinq ans, l’infrastructure booste ses destinations et se modernise

L’aéroport de Montpellier affiche ses ambitions : passer la barre des 2,5 millions de passagers d’ici cinq ans. Un challenge pour l’infrastructure, concurrencée par le TGV, tiraillée entre Toulouse et Marseille, et obligée de composer avec les petits aéroports.

Si en 2016, l’aéroport de Fréjorgues a connu une hausse de la fréquentation de 10,7 %, avec plus d’1,6 million de passagers, il attend une croissance de 7 % cette année. 20 Minutes fait le point sur les cinq défis qui attendent Montpellier-Méditerranée.

A lire: 20minutes
AVION
A380
 
Messages: 11698
Enregistré le: Mer 1 Oct 2008, 11:13
Localisation: PARIS

Re: Projet Destination 2020

Messagepar laurent34 » Mar 21 Mar 2017, 15:45

A lire entres les lignes de l'article :

" Cette année, au plus fort de l’été, il y aura pour l’instant 31 routes " .... a suivre peut etre d'autres bonnes nouvelles ??

" Des vols vers Barcelone, petite révolution à Montpellier, pourraient bientôt débarquer." ???
laurent34
B777
 
Messages: 419
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 09:31
Localisation: Montpellier

Re: Projet Destination 2020

Messagepar Via34 » Mer 22 Mar 2017, 13:17

Des vols vers bcn ce n'est pas idiot malgré la liaison ferroviaire qui ferait concurrence.
Il y a sans aucun doute du potentiel :
Beaucoup de Montpellierains partent faire un court séjour à Barcelone tous les week-end.
Les montpellierains n hésitent plus à se rendre à bcn en voiture au vu de l offre long courrier qui s y développe, à des tarifs nettement plus intéressants que AF KLM via cdg et ams.
Et vu l importance de la communauté espagnole, bcn dispose d'une meilleure position géographique que madrid pour les correspondances vers le reste de la péninsule ibérique.

Ce serait une excellente nouvelle !
Via34
 
Messages: 23
Enregistré le: Mer 2 Nov 2016, 17:17

Re: Projet Destination 2020

Messagepar Rwandair Express » Lun 27 Mar 2017, 17:21

Barcelone a été desservi par Air Littoral, dans les années 90, au départ de Montpellier.

Il y a 2 villes espagnols que les Montpelliérain(es) visitent La Jonquera et Barcelone :mrgreen:
Rwandair Express
A321
 
Messages: 232
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 21:19
Localisation: Paris Montpellier Kigali

Re: Projet Destination 2020

Messagepar Via34 » Dim 2 Avr 2017, 20:57

Un article sur les projets d agrandissement de l'aéroport en lien avec le plan destinations 2020. Quelqu'un en sait plus sur le terminal qui sera apparemment dédié aux low Cost?

http://www.lalettrem.fr/actualites/dest ... en-juin-et
Via34
 
Messages: 23
Enregistré le: Mer 2 Nov 2016, 17:17

Re: Projet Destination 2020

Messagepar Rwandair Express » Dim 2 Avr 2017, 23:26

Quelqu'un en sait plus sur le terminal qui sera apparemment dédié aux low Cost?


Projet qui date de 10 ans, pile poil : https://www.aerobuzz.fr/transport-aerie ... reflexion/
Rwandair Express
A321
 
Messages: 232
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 21:19
Localisation: Paris Montpellier Kigali

Re: Projet Destination 2020

Messagepar Maya l'avion » Mer 17 Mai 2017, 21:43

A lire, c'est pas gagné...


Passe d’armes entre Philippe Saurel (DVG) et Alex Larue (LR) sur le devenir de l’aéroport de Montpellier

Montpellier Méditerranée Métropole ne devrait pas souscrire au projet de Plan Destination 2020, porté par la SA Aéroport Montpellier Méditerranée et sollicitant l’aide financière des collectivités pour accroître significativement le trafic de la plateforme héraultaise. C’est ce qui ressort du vif échange, mercredi après-midi lors du conseil métropolitain de Montpellier, entre Alex Larue, conseiller métropolitain d’opposition LR, et Philippe Saurel, président DVG de la métropole.

Pour Alex Larue, « des compagnies low-cost quittent le Royaume Uni suite au Brexit, et Montpellier subit la concurrence d’autres aéroports (Toulouse et Marseille notamment, NDLR). Quid de Destination 2020, alors qu’un conseil de surveillance de l’aéroport de Montpellier est prévu mi-juin ? Un effort supplémentaire de la métropole est-il prévu ? »

P.Saurel : « Montpellier Métropole possède 0,5 % des parts de la société aéroportuaire. La Métropole siège au conseil de surveillance mais n’a pas le droit de vote. Nous finançons l’APFTE (association pour la promotion des flux touristiques et économiques) à hauteur de 750 k€ par an. C’est la dernière année où le préfet nous a autorisé à le faire, car il y a un problème juridique, vis-à-vis des compagnies aériennes low-cost (l’APFTE connaît son dernier exercice, NDLR). Nous recevons de la SA Aéroport Montpellier Méditerranée 5.000 € par an de dividendes. L’Etat, propriétaire de 60 % des actions, reçoit, lui, environ 600 k€ de dividendes, qu’il ne réinvestit pas du tout. Pas un euro. La société aéroportuaire demande 20 M€ aux collectivités (pas uniquement à la Métropole, NDLR). Elle met la charrue avant les bœufs. »

A.Larue : « La recapitalisation est sur la table, avec le rachat des parts de la CCI. Ce serait une bonne affaire patrimoniale. La société aéroportuaire est rentable. Et c’est une question cruciale pour le développement économique et touristique du territoire. »

P.Saurel : « Même si on achetait toutes les parts de la CCI de l’Hérault (qui sont à vendre, 25 % du capital de la SA), on ne serait pas majoritaires. Soit on gouverne, soit on ne gouverne pas. Le développement de l’aéroport est important, mais je ne vais pas jeter l’argent comme ça. L’argent public, ce n’est pas l’argent des élus. Mais si l’aéroport est à vendre, nous sommes acquéreurs. »

A.Larue : « L’aéroport n’est pas à vendre, et vous le savez bien. C’est les parts de la CCI qui sont à vendre. Si le plan Destination 2020 n’est pas validé mi-juin, l’aéroport va s’éteindre. »

P.Saurel : « Vous êtes un agent de la CCI de Montpellier. »

Jacques Domergue, conseiller métropolitain d’opposition (LR) : « Il faut que la Métropole soit majoritaire dans le capital de la société aéroportuaire. Il en va du développement de la partie est de l’Occitanie. L’aéroport de Toulouse continue de se développer, et Marseille aussi. L’aéroport de Montpellier doit trouver sa spécificité et avoir des soutiens. Sur le plan touristique, scientifique et économique, Montpellier est aujourd’hui une destination annexe, notamment au niveau européen. C’est une grosse faiblesse du territoire. »
Maya l'avion
 
Messages: 29
Enregistré le: Mer 4 Mar 2015, 18:28
Localisation: Montpellier

Re: Projet Destination 2020

Messagepar Rwandair Express » Jeu 18 Mai 2017, 17:56

Le lien de l'article: http://www.lalettrem.fr/actualites/pass ... eroport-de

Saurel soutient le projet de la gare TGV de Montpellier (135 millions d'euros) , dont la région a gelé les financements, sous pressions des verts et jugeant la faible rentabilité du projet (seulement 4 TGV par jour, pour 2018, mais on parle de 8 maintenant). Mais en faites ça dépendra surtout si Nîmes a sa propre gare TGV. Et ça n'est pas gagné, surtout que le projet de LGV jusqu'à Barcelone n'avance pas du tout.

Il y a le projet du nouveau stade dans le coin, ainsi que d'un quartier d'affaires, dans le coin aussi, le récent chantier de l'A9, la future rocade, le tramway. Bref bcp de projets, dans un certains sens, c'est un peu logique qu'il n'est pas très chaud en ce qui concerne l'aéroport, surtout qu'il y a pas mal de lignes low cost sur MPL, donc subventionnées. Reste à savoir, si le cap des 2 millions de pax pour 2020 est faisable. En revoyant les projections à la baisse, Saurel fera surement un peu plus de concession. Par exemple prévoir 2 millions sur les 5 ans me semblent plus logique.

La présidente de Région, elle veut plutôt soutenir l'aéroport, que la gare TGV

Avril 2016

Carole Delga, qui a participé à ce premier conseil de surveillance, a souligné « que la Région continuerait à être l'un des principaux soutiens de l'Aéroport de Montpellier-Méditerranée et un partenaire financier fidèle, dans un cadre juridique que je veux sécurisé. L'activité de l'aéroport génère des retombées économiques importantes qui doivent encore progresser. Plus largement, la Région définira dans les prochains mois une stratégie ayant pour objectif le développement aéroportuaire de ce nouveau grand territoire qu'est Languedoc Roussillon Midi Pyrénées. Je souhaite qu'elle se fasse en prise directe avec les acteurs économiques, touristiques et les élus. Sur ce sujet comme sur d'autres, je suis dans une dynamique partenariale.»

http://www.ladepeche.fr/article/2016/04 ... ranee.html
Rwandair Express
A321
 
Messages: 232
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 21:19
Localisation: Paris Montpellier Kigali

Re: Projet Destination 2020

Messagepar Rwandair Express » Mer 14 Juin 2017, 22:10

Si quelqu'un est abonné au midilibre

L e plan Destination 2020 ne devrait pas être validé par le conseil de surveillance de la société aéroportuaire Montpellier Méditerranée ce jeudi 15 juin.

http://www.midilibre.fr/2017/06/14/aero ... 521960.php
Rwandair Express
A321
 
Messages: 232
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 21:19
Localisation: Paris Montpellier Kigali

Re: Projet Destination 2020

Messagepar fly34 » Jeu 15 Juin 2017, 18:03

N'étant pas abonné, quelqu'un pourrait-il résumer ce que dit l'article
fly34
 
Messages: 37
Enregistré le: Jeu 18 Déc 2014, 16:53

Re: Projet Destination 2020

Messagepar mtp34 » Jeu 15 Juin 2017, 20:33

fly34 a écrit:N'étant pas abonné, quelqu'un pourrait-il résumer ce que dit l'article


Voilà !
Le plan Destination 2020 ne devrait pas être validé par le conseil de surveillance de la société aéroportuaire Montpellier Méditerranée ce jeudi 15 juin.

L'ambitieux plan “Destination 2020” porté depuis plusieurs mois par Emmanuel Brehmer, président du directoire de la société aéroportuaire Montpellier Méditerranée (SAMM), devra être revu. Le conseil de surveillance de la société, qui se réunit ce jeudi 15 juin, ne devrait pas acter, sauf retournement de situation de dernière minute, son contenu. Invitées à mettre 4 M€ par an durant cinq ans, les collectivités ont semble-t-il choisi de ne pas suivre les ambitions de celui qui a imaginé l'ambitieuse stratégie d'investissements dans les lignes nouvelles afin d'atteindre un objectif de 2,5 à 3 millions de passagers à l'horizon 2020. Contre 1,8 million cette année.

Actant l'absence de consensus, Pierre Vieu, président du conseil de surveillance, devrait tout logiquement demander au président du directoire de présenter un nouveau plan. Une sorte de plan B de développement, revu à la baisse. «Cela ne veut pas dire que plus rien ne sera fait, qu'il n'y aura plus d'investissement dans les lignes. Nous continuerons à œuvrer pour continuer à proposer de nouvelles destinations, mais pas dans l'ampleur que nous souhaitions», en convient un responsable de la SAMM.

Le refus de Philippe Saurel, président de la Métropole, de s'engager aura été le signal d'un processus qui aboutit aujourd'hui à une situation où les ambitions sont revues à la baisse. Avec 0,5 % des parts dans le capital de la SAMM, la Métropole n'est pas un acteur majeur. Du moins dans une logique économique. Politique, c'est autre chose. Sauf que son président a choisi de s'arrêter sur la logique économique pour motiver sa non-implication au plan “Destination 2020”. Face aux 60 % détenus par l'État, l'argument est imparable.

"Le principe de ce plan avait, à l'époque, été voté par toutes les collectivités. Aujourd'hui, elles s'aperçoivent que le coût financier est important, c'est leur droit. Il faut maintenant réfléchir à une nouvelle stratégie pour continuer à développer le nombre de passagers", insiste André Deljarry, président de la CCI de l'Hérault, qui détient 25 % des parts.

Du côté de la région Occitanie, on continue de soutenir l'aéroport. "Nous avons toujours dit que le développement de la Métropole passe par le développement de l'aéroport", déclare Carole Delga, présidente de la collectivité régionale. Elle annonce qu'elle va continuer à "soutenir le plan proposé par Emmanuel Brehmer". Tout en continuant à s'interroger sur le rôle de l'actionnaire majoritaire, l'État. "Nous souhaitons connaître sa position sur le développement de l'aéroport mais nous n'avons pas eu de réponses."

Source : Midi Libre
mtp34
B777
 
Messages: 455
Enregistré le: Dim 5 Fév 2012, 22:58
Localisation: Paris/Montpellier

Re: Projet Destination 2020

Messagepar Maya l'avion » Ven 16 Juin 2017, 23:30

La suite:

http://objectif-languedoc-roussillon.la ... 40420.html

Les actionnaires de l'Aéroport Montpellier Méditerranée n'ont pas validé, lors du conseil de surveillance du 15 juin, le plan stratégique défendu par son président, Emmanuel Brehmer. Celui-ci indique qu'il va s'atteler à sa réécriture, d'ici la fin 2017, tout en restant confiant sur la faisabilité de cet objectif : 2,1 millions de passagers d'ici 2020.

Le plan Destination 2020, défendu par Emmanuel Brehmer, président du directoire de l'Aéroport Montpellier Méditerranée (AMM), et censé porter le trafic à 2,5 millions de passagers à cette date, n'a pas été validé par les actionnaires de la société aéroportuaire, réunis lors du conseil de surveillance tenu le 15 juin. Ce plan incluait notamment le financement de campagnes de marketing territorial afin d'attirer de 300 000 à 400 000 touristes supplémentaires.

"Le plan Destination 2020 prévoit une forte hausse de trafic, notamment le "trafic incoming" généré par les compagnies aériennes low cost, explique Emmanuel Brehmer. Or celles-ci ont de telles exigences en terme de taux de remplissage que cette stratégie nécessite d'investir sur des campagnes marketing fortes. Le plan n'a pas été validé, même si tous nos actionnaires ont réaffirmé leur soutien à AMM. Sur le fond, ils nous donnent même raison..."

La répartition du capital bloquée

La principale raison du blocage est la répartition du capital de la société aéroportuaire elle-même, les actionnaires appelés à investir (le coût du plan est estimé à 2,5 M€ annuels) souhaitant voir leurs parts évoluer en fonction de leur contribution. À ce jour, le capital d'AMM se répartit entre l'État (60 %), la CCI de l'Hérault (25 %), le Conseil départemental de l'Hérault (7 %), le Conseil régional Occitanie (6,5 %), Pays de l'Or Agglomération (1 %) et Montpellier Méditerranée Métropole (0,5 %).

La veille, Carole Delga, présidente du Conseil régional, avait indiqué que la Région était sur le point de signer un accord avec le Département de l'Hérault pour racheter ses parts. En revanche, les discussions ouvertes par la Métropole pour reprendre la participation de la CCI 34 sont au point mort. Enfin, l'Agence des participations de l'État a récemment fait savoir qu'elle n'est pas vendeuse.

"Le plan n'a pas été validé car les actionnaires ont souhaité y associer l'adéquation au capital", confirme Emmanuel Brehmer.

Une nouvelle feuille de route

Emmanuel Brehmer indique que ses équipes s'attèleront, dès le mois de juillet, à la réécriture de leur "matrice financière", en vue de communiquer une nouvelle version de son plan de développement en fin d'année. Mais, s'appuyant sur un bon bilan 2016 (1 669 058 passagers, soit un trafic en hausse de 10,7 %), il dit sa confiance d'atteindre l'objectif de 2,1 millions de passagers en 2020 - voire les 2,5 millions projetés lors de la présentation de Destination 2020.

"Nous allons repartir à la fin 2017 avec un plan excluant ces 400 000 touristes en plus, détaille-t-il. Ce ne sera pas simple, car le marché a changé (depuis la présentation du plan en avril 2016, NDLR). Mais au vu de notre courbe de croissance, je crois que nous serons tout de même en capacité d'atteindre l'objectif des 2,1 millions de passagers."

Enfin, Emmanuel Brehmer précise que, malgré cette décision du conseil de surveillance, tous les projets d'extension d'AMM sont maintenus.
Maya l'avion
 
Messages: 29
Enregistré le: Mer 4 Mar 2015, 18:28
Localisation: Montpellier

Re: Projet Destination 2020

Messagepar Maya l'avion » Lun 11 Sep 2017, 21:25

La présidente de la Région Occitanie -Pyrénées-Méditarranée-, Carole Delga a annoncé qu’elle se penchait sur l’avenir des dix aéroports, notamment pour éviter que les deux plus importants, ceux de Montpellier Méditerranée et de Toulouse “ne se percutent” : en clair, qu’ils soient complémentaires dans leurs offres des destinations en France, en Europe et vers les pays du Maghreb et non en concurrence.
C’est ce que Didier Cordoniou, le vice-président du conseil régional désigné par Carole Delga pour gérer ce dossier sensible est venu rappeler lors d’une réunion de concertation à l’aéroport de Montpellier, en présence d’Emmanuel Brehmer, président du directoire et de Pierre Vieu, président du conseil d’administration, où il a présenté et développé sa feuille de route.
“Le temps est à la concertation, nous sommes dans l’échange pour essayer de fédérer l’activité aéroportuaire pour analyser les retombées économiques, trouver des outils nouveaux et une stratégie pour ces dix aéroports disparates. La Région veut mettre en place une action axée autour de la coordination régionale. Ces visites que je fais dans les dix aéroports ont pour objectif d’aboutir rapidement à des propositions en associant les acteurs et les partenaires au niveau régional et en mutualisant de manière cohérente les moyens, avec un regard international et en renforçant la compétitivité. Ce maillage territorial des dix aéroports répartis sur les treize départements de la région doit nous permettre de peser dans les discussions avec les compagnies aériennes, plus on est nombreux, plus on pèse”, a souligné Didier Cordoniou, qui a annoncé la mise en place d’un comité technique de pilotage.
Il a cité un exemple de la mission qui lui incombe : “Il faut réfléchir au devenir des aéroports de Béziers-Cap d’Agde et de Perpignan-Rivesaltes en trouvant des lignes nouvelles”. Selon lui, “le développement du portail Web et des plateformes d’échanges sont une solution pour booster les activités aéroportuaires d’ici”. Il a tenu à dire que “ce temps de la concertation allait prendre du temps” et que la Région Occitanie “appuyait le plan de destination 2020 de l’aéroport de Montpellier Méditerranée”.
Plan destination 2020 revu
Un plan qui tient à coeur à Emmanuel Brehmer et qui est toujours d’actualité, même si les actionnaires ne l’ont pas validé lors du conseil de surveillance du 15 juin. Le président du directoire de l’Aéroport Montpellier Méditerranée -AMM- s’attèle à sa réécriture d’ici la fin 2017, tout en restant confiant sur la faisabilité de cet objectif : 2,1 millions de passagers d’ici 2020.
Ce plan destination 2020 incluait notamment le financement de campagnes de marketing territorial, afin d’attirer de 300’000 à 400’000 touristes supplémentaires. La principale raison du blocage est la répartition du capital de la société aéroportuaire.Emmanuel Brehmer est très confiant pour le devenir de ce plan, en s’appuyant sur un bon bilan 2016 avec 1’669’058 passagers, soit un trafic en hausse de 10,7 %, assurant que l’objectif de 2,1 millions de passagers en 2020 – voire les 2,5 millions projetés lors de la présentation de Destination 2020, serait atteint.
3300 emplois générés
Le président du directoire d’AMM a d’ailleurs toute la confiance de Didier Cordoniou et de Pierre Vieu, comme ils l’ont clairement dit, lors de cette réunion de concertation, qui a permis à Pierre Cavé du cabinet d’ingénierie économique et de conseil en stratégie Bipe de fournir des chiffres attestant d’un bon état des lieux d’AMM.
L’aéroport de Montpellier génère 3300 emplois en Occitanie et environ 250 millions de valeur ajoutée, soit 0,2% du Pib régional. En 2016, on a compté 18’200 mouvements d’avions sur le tarmac de Fréjorgues, sur la commune de Mauguio. Les passagers font des voyages domestiques à 63%, 26% pour se rendre dans les villes européennes et 11% à l’international. 17% sont des salariés, 13% des cadres et des professions libérales.
Voyages en semaine
Ils préfèrent les compagnies traditionnelles, comme Air France à 59%, contre 35% qui font le choix des compagnies low-cost et 5% des enseignes régionales. 76% prennent l’avion en semaine, 24% le week-end, mais, dans cette moyenne annuelle, la tendance s’inverse en période estivale, avec des passagers qui atterrissent pratiquement chaque week-end ici pour séjourner dans leur résidence secondaire.
En 2016, chaque passager a dépensé 701 € en moyenne dans les hôtels, les restaurants, les bars, les discothèques, les plages privées et autres de Montpellier et alentour.
12 millions de passagers
Les dix aéroports de la région Occitanie ont transporté 12 millions de passagers en 2016, selon Pierre Cavé du cabinet Bipe, “ce qui la place au Top 3 des régions de France pour l’activité aéroportuaire avec un chiffre d’affaires de 3 milliards généré par les entreprises des treize départements”.
Dans un questionnaire de l’Institut BVA qui a fait une enquête récente auprès des passagers qui prenaient le plus souvent l’avion, été comme hiver, la plupart des chefs d’entreprises, qu’elles soient petites, moyennes ou grandes reconnaissent que le choix d’implantation à proximité d’un aéroport, notamment celui de Montpellier est synonyme de pérennité. Quelque 19’000 questionnaires ont été collectés et longuement analysés par BVA.
Fort de ce bilan très encourageant, ce dont s’est félicité Pierre Vieu lors de cette rencontre avec l’émissaire de Carole Delga, “le M.Avions” du conseil régional Didier Cordoniou, le plan destination 2020 porté par Emmanuel Brehmer devrait prendre son envol et faire rayonner l’aéroport de Montpellier.

Source : https://e-metropolitain.fr/2017/09/11/a ... 01-e-2016/
Maya l'avion
 
Messages: 29
Enregistré le: Mer 4 Mar 2015, 18:28
Localisation: Montpellier

Précédente

Retourner vers Aéroport de Montpellier

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités