CDG : l'aéroport qui aime les foulards...

Répondre
Heisenberg
Messages : 2
Enregistré le : lun. 10 juin 2019, 01:57

CDG : l'aéroport qui aime les foulards...

Message par Heisenberg » lun. 10 juin 2019, 02:10

Lors de mon passage au T3 je suis stupéfait de voir qu'on laisse allègrement passer plusieurs femmes voilées sans broncher, alors même que d'autres se voient faire enlever une simple écharpe...qu'est-ce qui justifie cette différenciation ?

Je le fais remarquer à la personne du PIF qui répond que le portique n'a pas sonné et qu'il n'y a donc pas de raison de faire enlever le foulard...dans çe cas, pourquoi faire enlever l'écharpe avant même de savoir si le portique va sonner ou pas?

Le PIF des aéroports Français (car CDG n'est pas le seul ) serait-il exercé de manière discriminatoire ?

Rwandair Express
A380
Messages : 2135
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 22:19
Localisation : Paris Montpellier Kigali

Re: CDG : l'aéroport qui aime les foulards...

Message par Rwandair Express » lun. 10 juin 2019, 11:11

C'est une question qui revient souvent, mais entre ce que l'on voit (et ce que l'on pense) et ce qu'il se passe, il y a pas mal de différence. Et surtout les gens dans leur ensemble, font une fixette sur les musulmans (pas dans votre cas, car vous c'est plus une question, qu'une affirmation, ce qui est différend), hors ce ne sont pas les seuls à prendre l'avion.

La réglementation dit que si le portique ne sonne pas, rien ne nous oblige à contrôler quelqu'un, sauf si doute. A savoir aussi qu'il y a des procédures supplémentaires selon les destinations (destinations sensibles). Mais dans tous les cas les contrôles sont les même pour tous.

Si le portique se déclenche, il y a des procédures mise en place, pour contrôler les personnes. Il y a des cabines de fouilles, prévu pour ce genre de cas.

Il y a une réglementation strict, en ce qui concerne les contrôles des signes ostentatoires religieux, dans l'espace publique et faut pas faire n'importe quoi.

Contrairement au Hijab appelé foulard ou voile islamique, ou l'on voit voit le visage de la personne, en ce qui concerne la Burka ou la Niqab (Voile intégral), même si il y a eu un rapprochement identitaire au check in, à la Police de l'Air et des frontières, il y aura encore un autre contrôle, au PIF. Étant donné, que l'on ne voit pas le visage de la personne, il n'y a aucune exemption.

Ensuite ça ne concerne pas que les musulmans, vous faites un contrôle pour un vol pour l'Inde, vous verrez des Sikh avec leur Turban, pour Lourdes ou certains vols pour l'Afrique, vous verrez des bonnes sœurs. Si impossibilité de lever le doute, c'est direction la cabine de fouille, pour tout ce beau monde.

L'objectif n'est pas d’humiliée la personne en publique, mais d'avoir un minimum d'empathie, et d’effectuer un contrôle, dans la sérénité, que ça soit pour les pax ou les agents. Aucune raison d’enflammer les choses ou d'aller chercher le conflit. A partir du moment ou les choses sont bien expliquées aux passagers, ça se passe généralement très bien.

Faire une fixette sur des passagers, en fonction de leurs religions, leurs origines, en se basant seulement sur ses propres préjugés, c'est surtout ce qui ne faut pas faire, en sureté. Se focaliser sur une seule chose, alors qu'il y a presque une dizaine de vecteurs d'introduction, possibles, rendrait la sûreté peu efficace

Dans tous les cas, si le passager (petit, obèse, musulmans, sikh, juifs,PNC, PNT,...) refuse un contrôle , il ne part pas, on confisque son billet et ses bagages et on appelle La Police. Et on consigne l'incident, pour se protéger, si un passager porte plainte.

J'insiste de nouveaux là dessus, les problèmes avec les pax, il y a en a tout le temps. Une hôtesse qui veut pas que l'on fouille son sac, un homme qui se met à poil pour ne pas se faire contrôler, une mère qui balance des noms d'oiseaux, car elle ne veut pas que son fils se fasse contrôler,..

Heisenberg
Messages : 2
Enregistré le : lun. 10 juin 2019, 01:57

Re: CDG : l'aéroport qui aime les foulards...

Message par Heisenberg » jeu. 13 juin 2019, 10:48

Oui j'entends bien mais ce qui me choque , car j'en ai été le témoin d'où ce topic, c'est que vous dites qu'on ne fouille et fait enlever un vêtement ( par exemple le foulard) que si le portique sonne...très bien...dans ce cas, pourquoi les personnes portant "seulement" une écharpe se la fait enlever systématiquement AVANT de passer le portique et donc de savoir s'il va sonner et pas les autres?? Je me pose la question, je l'ai posée au type du pif ce jour là et pas d'explication convaincante...

J'ai envoyé un mail à la préfecture du 95 pour avoir des explications puisque c'est paraît-il les préfets qui fixe les règles et pas de réponses...je leur ai dit avoir filmé la scène et que je la diffuserai sur les réseaux sociaux si pas de réponse, ce que je vais faire puisque l'administration ne daigne pas de répondre...

thibs
CRJ-700
Messages : 81
Enregistré le : mer. 15 août 2018, 23:21

Re: CDG : l'aéroport qui aime les foulards...

Message par thibs » jeu. 13 juin 2019, 10:58

Heisenberg a écrit :Oui j'entends bien mais ce qui me choque , car j'en ai été le témoin d'où ce topic, c'est que vous dites qu'on ne fouille et fait enlever un vêtement ( par exemple le foulard) que si le portique sonne...très bien...dans ce cas, pourquoi les personnes portant "seulement" une écharpe se la fait enlever systématiquement AVANT de passer le portique et donc de savoir s'il va sonner et pas les autres?? Je me pose la question, je l'ai posée au type du pif ce jour là et pas d'explication convaincante...

J'ai envoyé un mail à la préfecture du 95 pour avoir des explications puisque c'est paraît-il les préfets qui fixe les règles et pas de réponses...je leur ai dit avoir filmé la scène et que je la diffuserai sur les réseaux sociaux si pas de réponse, ce que je vais faire puisque l'administration ne daigne pas de répondre...
En effet, la question est pertinente

Rwandair Express
A380
Messages : 2135
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 22:19
Localisation : Paris Montpellier Kigali

Re: CDG : l'aéroport qui aime les foulards...

Message par Rwandair Express » jeu. 13 juin 2019, 11:50

Un écharpe n'est pas un signe ostentatoire, tout comme un chapeau ou une casquette. L'aéroport étant un espace publique ou plutôt espace recevant du public (il est soumis aux même règles que pour un magasin, la plage,...), les personnes ont tout à fait le droit de se déplacer avec leur signes religieux. Et que si elles ne représentent aucun danger, il n y a aucune raison de les contrôler. Un vigile ne va pas contrôler tout les personnes voilées, qui rentrent dans un magasin

Et comme je l'ai dit, on contrôle les personnes, en cas de doute, ou si le portique sonne. Si il y a besoin de contrôler une personne, elle sera contrôlée, mais dans un endroit discret. Et dans la majorité des cas ça se passe bien. On est pas là pour faire les cow boys, même si certains essayent de le faire.

Pour le Niqab et la Burka, si la personne refuse de montrer son visage, elle ne part pas. Il y a quelques années, la PAF de CDG a renvoyé 3 saoudiennes qui ne voulaient pas montrer leur visage à la sortie de l'avion. Si quelqu'un en amont ne veut pas enlever sa veste ou ses chaussures. La personne ne pourra pas embarquer. On peut aussi rajouter les juifs orthodoxe qui ont de gros soucis questions mixité. Si pareil, la personne fait tout un cinéma, elle ne partira pas. Dans ces 3 cas ou il y a mise en danger, car les personnes ne veulent pas se soumettre à des contrôles (peu importe la religion).

La sureté a ses défauts (comme tout système) et Il est tout à fait normal de se poser des questions. Mais entre la peur et les fantasmes, les gens ont parfois l'impression, qu'il y a une sureté à la carte. Il y en aura toujours qui diront, qu'on se focalise trop selon leurs origines, et ceux peu importe la couleur de la peau. Heureusement que ces remarques sont minoritaires, la grande majorité des gens comprend que les contrôles ne font pas sur une base ethnique. Certains pays ont tenté de le faire, mais il y a eu des protestations et les procédures ont été modifiés, sans jamais remettre en cause la sécurité des vols.

Le raisonnement est le même de la part des passagers, moi je n'ai rien à ne me reprocher, c'est l'autre personne à coté de moi qui est le danger. Sauf que nous on ne connait la personne qui est en face de nous, on a quelques minutes pour évaluer la dangerosité de la personne. On ne contrôle pas quelqu'un parce que l'on aime pas sa tête ou son code vestimentaire, mais parce qu'en raisons de divers éléments, on a des doutes sur une personne (les moyens humains). A cela s'ajoute les moyens techniques (machines), qui nous aident.

Pour la vidéo, à votre place, je ferrai gaffe. Déjà être sur de votre coup et si des gens se reconnaissent sur la vidéo, vous risquez d'avoir de sérieux soucis. Enfin, il est interdit de filmer un PIF ou les procédures de contrôles (une personne mal intentionnée, pourrez voir comment ça fonctionne)

Pour le préfet à part vous dire plus ou moins ce que j'ai dis. Je ne vois pas trop ce qu'il pourra dire de plus. Sachant qu'après, ce sont des procédures sensibles, qui ne doivent être en aucun cas diffusées

Répondre

Retourner vers « Aéroport Roissy Charles de Gaulle (CDG) »