Joon, la nouvelle filiale de AF

Le forum sur les compagnies Air France, KLM, HOP!, Transavia...

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar AVION » Lun 10 Sep 2018, 06:34

Démissions, hôtels sociaux et rythmes « indécents », voilà le quotidien des PNC chez Joon
Vers une grève dans les prochains mois ?

Alors qu'elle fêtera en fin d'année son premier anniversaire, Joon, petite sœur "millenials" d'Air France, voit ses personnels navigants commerciaux mécontents. En cause, pêle-mêle : des salaires trop bas, des rythmes de rotation éprouvants et des conditions d'hébergements parfois décriées. Pour la direction, certains efforts restent encore effectivement à faire.

A lire: tourmag.com
AVION
A380
 
Messages: 13796
Enregistré le: Mer 1 Oct 2008, 11:13
Localisation: PARIS

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar AVION » Mer 31 Oct 2018, 00:24

Air France : quel avenir pour Joon dans la stratégie de Benjamin Smith ?
Benjamin Smith voudrait-il la fin de la dernière-née du groupe?
Chez Air France, les rumeurs vont bon train en interne : Benjamin Smith, le nouveau patron, ne comprendrait pas le principe de Joon et réfléchirait à une solution pour simplifier les marques du groupe. Alors que les salariés de la compagnie lancée en décembre 2017 ne cachent pas leurs inquiétudes, la direction cherche à les rassurer.

https://www.tourmag.com/Air-France-quel ... 95856.html
AVION
A380
 
Messages: 13796
Enregistré le: Mer 1 Oct 2008, 11:13
Localisation: PARIS

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar Flyzen » Mer 31 Oct 2018, 08:28

AVION a écrit:... Benjamin Smith, le nouveau patron, ne comprendrait pas le principe de Joon...
Et bien ça va je en suis pas le seul :) en fait j'ai toujours pensé que Joon état une étape intermédiaire sur .... je en sais pas encore quoi ... mais je verrais bien un regroupement Transavia FR + NL et Joon qui serait dans une grande logique après sous quel nom ??? Transavia ou Joon ou Transajoon :) ou ?
.... surtout qu'il pourrait aussi, au passage, y avoir du ménage dans le "low cost" en 2019 dans le monde des "petites" non attachées a une major
Michel
Avatar de l’utilisateur
Flyzen
A380
 
Messages: 10699
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 06:14
Localisation: Vendée (proche 44)

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Publicité

Publicité
 

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar Fred94 » Mer 31 Oct 2018, 09:58

j'avoue aussi ne pas bien voir la différence entre joon et transavia sur le moyen courrier....à part l’aéroport de base (CDG contre orly) et l'appareil utilisé (airbus contre boeing)...1 marque unique aurait été préférable en terme de lisibilité pour les usagers comme pour le personnel...
Fred94
ATR-42
 
Messages: 55
Enregistré le: Ven 10 Mar 2017, 07:08

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar Balise » Mer 31 Oct 2018, 10:52

Joon a un avantage clair par rapport à AF, celui de proposer des couts d'exploitation plus bas, et je pense que la direction n'a aucunement envie de perdre cet avantage, donc l'entité "Joon" ne va pas disparaitre.

En revanche, la marque "Joon" est illisible et est beaucoup moins forte que celle d'Air France. Je pense donc que la solution vers laquelle se dirige Ben Smith, c'est de garder des équipages Joon, mais de revenir à la marque Air France. On aurait donc des équipages Joon qui voleraient sur des avions peints aux couleurs d'Air France, avec des têtières rouges (et non plus bleues), des collations similaires aux autres lignes, un uniforme identique à celui des PNC de AF... C'est ce qui se fait déjà chez BA avec "Newfleet", ou chez LH avec Cityline qui exploite des lignes sans que le passager sache qu'il n'est pas sur Lufthansa.
Balise
CRJ-700
 
Messages: 82
Enregistré le: Lun 2 Mai 2016, 18:16

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar Beflightman » Mer 31 Oct 2018, 18:28

Flyzen a écrit:
AVION a écrit:... Benjamin Smith, le nouveau patron, ne comprendrait pas le principe de Joon...
Et bien ça va je en suis pas le seul :) en fait j'ai toujours pensé que Joon état une étape intermédiaire sur .... je en sais pas encore quoi ... mais je verrais bien un regroupement Transavia FR + NL et Joon qui serait dans une grande logique après sous quel nom ??? Transavia ou Joon ou Transajoon :) ou ?
.... surtout qu'il pourrait aussi, au passage, y avoir du ménage dans le "low cost" en 2019 dans le monde des "petites" non attachées a une major

Je suis pour partie d'accord avec toi, sur la fusion Transavia (FR+NL), pour le LC, pourquoi ne pas fusionner Joon à une autre entité du groupe AFKLM, à savoir Martinair, qui faisait en plus du cargo, des vols passagers vers des destinations lointaines en MD11 et B767, il y a environ 15 ans avant que KLM fusionne avec AF. Martinair a été décapiter par le cargo AF (A l'époque la directrice du fret AF était Florence PARLY). Moyen simple d'avoir moins de marques et plus d'efficacité.
Avatar de l’utilisateur
Beflightman
E190
 
Messages: 135
Enregistré le: Jeu 29 Sep 2011, 09:39
Localisation: Toulon et Paris

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar Flyzen » Dim 4 Nov 2018, 09:01

Beflightman a écrit:Je suis pour partie d'accord avec toi, sur la fusion Transavia (FR+NL)...
Ja'i mis joon dans le mm panier car a ce jour j'ignore la vraie raison de cette création, mm si avec les recents transferts en MC de AF vers Joon ça se dessine un peu ! pour moi en pas 2 structures juridiques sont suffisante AFKLM pour le trafic "de base" MC LC ... et "Transajoon :)" pour tout ce qui est low cost que ce soit en MC ou LC, une Cie pouvant en plus du point a point feeder AFKLM, voir ce que fait Vueling dans le groupe IAG par ex
Michel
Avatar de l’utilisateur
Flyzen
A380
 
Messages: 10699
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 06:14
Localisation: Vendée (proche 44)

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar AVION » Dim 4 Nov 2018, 09:19

Fred94 a écrit:j'avoue aussi ne pas bien voir la différence entre joon et transavia sur le moyen courrier....à part l’aéroport de base (CDG contre orly) et l'appareil utilisé (airbus contre boeing)...1 marque unique aurait été préférable en terme de lisibilité pour les usagers comme pour le personnel...


Transavia sur Paris est limitée à Orly, en nombre d'avions et en destinations (Pas de domestique)

Joon c'est pour faire la même chose au départ de CDG, sauf que les PNC ont joué le jeu, mais pas les PNT qui sont au prix AF.
Donc Joon est loin de remplir son cahier des charges initial.

Tout cela en fait un modèle bâtard, qui jette le flou dans l'esprit du consommateur sur qui fait quoi

AirFrance, Joon, Hop, Transavia, c'est trop.
AVION
A380
 
Messages: 13796
Enregistré le: Mer 1 Oct 2008, 11:13
Localisation: PARIS

Air France prête à stopper l'aventure Joon

Messagepar AVION » Jeu 29 Nov 2018, 22:46

A remettre au bon endroit le post de pcbaf

http://www.lefigaro.fr/societes/2018/11 ... e-joon.php
AVION
A380
 
Messages: 13796
Enregistré le: Mer 1 Oct 2008, 11:13
Localisation: PARIS

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar qgs9 » Jeu 29 Nov 2018, 22:53

Une bougie d'anniversaire, mais pas deux pour la jeune compagnie Joon. Benjamin Smith, le nouveau PDG du groupe Air France-KLM et PDG intérimaire d'Air France, a décidé de mettre fin à l'aventure en bleu et blanc de la dernière-née d'Air France, ses hôtesses et stewards en marinières, tennis et doudounes. Le concept de compagnie «hybride» - ni low-cost ni classique - imaginé il y a un an pour aider Air France à se maintenir sur des lignes déficitaires n'a pas convaincu. La nouvelle équipe à la tête du groupe ne voit pas d'avenir à ce concept «ni ni», dont le modèle économique repose uniquement sur le statut des personnels navigants commerciaux (PNC).

Selon nos informations, la disparition de Joon est aujourd'hui actée. Mais la décision n'a pas encore été abordée en conseil d'administration. Le sort des 550, et même bientôt 700 hôtesses et stewards, recrutés tout spécialement pour voler sur cette compagnie à des conditions moins généreuses que chez Air France, n'est pas encore tranché. L'option retenue par la direction serait de reclasser ces navigants, en contrats à durée indéterminée, au sein de la maison mère. Mais à condition de trouver un moyen de les intégrer à la compagnie tricolore sans faire gonfler les coûts. «La compagnie est capable de les absorber, estime un syndicaliste d'Air France. Et faire passer les opérations de Joon chez Air France ne serait pas très compliqué puisque la compagnie fonctionne avec des avions d'Air France, des pilotes d'Air France, des opérations au sol Air France… Seuls les hôtesses et stewards n'étaient pas chez Air France, ce que nous avons toujours dénoncé.»

En effet, le coût à l'heure de vol des personnels navigants de Joon est inférieur de 40% à celui des PNC d'Air France, alors que les rémunérations sont inférieures de 15% environ. Les personnels de Joon volent en effet beaucoup plus. C'est grâce aux conditions d'emploi des PNC que la jeune compagnie a construit sa compétitivité.

Sous-effectif problématique

L'expérience Joon est-elle un échec? Pas aux yeux de ses promoteurs. Un an après le lancement des vols moyen-courriers, et huit mois après les lignes long-courriers de Joon, ils saluent la hausse de 5 % du nombre de passagers sur les vols moyen-courriers, un taux de remplissage proche de 90 %, le succès manifeste de nouvelles destinations, comme Fortaleza au Brésil, dont le nombre de fréquences passe de deux à trois par semaine. Et un résultat net positif.

» LIRE AUSSI - Joon, la nouvelle filiale d'Air France, décolle et étend son horizon

Sur le front social, en revanche, la situation a été chaotique. Deux organisations syndicales, le SNPNC et l'Unsa PNC, ont adressé début novembre un courrier à Benjamin Smith pour dénoncer la «souffrance» des PNC de Joon, leur «épuisement», un «management punitif»…

Tout n'a pas été parfait, reconnait-t-on à la tête de la nouvelle compagnie. Au lancement, de nombreux stewards et hôtesses en formation - et pas en vol - n'ont touché qu'une partie de leur rémunération (le salaire médian est de 2000 euros net), dont la part variable est basée sur le nombre d'heures de vol. L'été dernier, le sous-effectif a été problématique. «Ce sont les défauts d'une jeune compagnie», se défend-on. Certains PNC sont toutefois devenus de fervents supporters de Joon: «Les opportunités de carrières sont plus intéressantes et plus rapides que chez Air France et l'ambiance à bord est extraordinaire. Nous sommes très soudés», affirme l'un d'entre eux.

Décision stratégique

Même si l'avenir de Joon n'est pas assuré, ses dirigeants poursuivent le plan de vol comme si de rien n'était: quatre nouvelles lignes moyen-courriers doivent être reprises à Air France à la fin mars: Paris-Stockholm, Paris-Madrid, Paris-Manchester et Paris-Prague. On évoque même les premiers A350 censés arriver dans la flotte fin 2019. Dans l'immédiat, Ben Smith ne veut pas affronter brutalement les organisations syndicales, avec lesquelles il négocie actuellement. D'autant qu'elles saluent l'esprit de dialogue de la nouvelle direction.

La décision de débrancher Joon est stratégique. Jean-Marc Janaillac, le prédécesseur de Benjamin Smith, avait trouvé cette idée il y a deux ans pour résoudre une équation commerciale et financière. Il partait d'un constat grave: 35 % des lignes long-courriers d'Air France étaient déficitaires dont 10 % «très lourdement». Lancer une «vraie» low-cost s'avérait impossible. Il aurait fallu recruter des pilotes à des salaires inférieurs à ceux d'Air France. La solution retenue pour éviter une guerre avec le syndicat SNPL a été de faire appel aux pilotes d'Air France volontaires. Mais à présent, Ben Smith souhaite remettre de l'ordre dans le pêle-mêle de marques et de filiales du groupe, pour doper la marque Air France, sous-exploitée à ses yeux.
qgs9
B777
 
Messages: 431
Enregistré le: Dim 4 Sep 2016, 17:15

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar Flyzen » Ven 30 Nov 2018, 07:25

vu ce que j'évoquais il ya quelques jours
le nouveau Boss ben ne semble pas du tout apprécier l"émiettement des marques HOP et Joon seraient dans le collimateur

ce n'est pas une grosse surprise a mon avis le GAF doit rester sur 2 marques Air France et Transavia, cette dernière qui pourrait récupérer Joon, a un moment j'avais pensé, Joon créé pour reprendre les Transavia , visiblement ça pourrait être l'inverse et une bonne chose pour continuer le ménage serait la fusion des 2 Transavia FR+NL
Michel
Avatar de l’utilisateur
Flyzen
A380
 
Messages: 10699
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 06:14
Localisation: Vendée (proche 44)

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar AVION » Jeu 6 Déc 2018, 21:28

Ça s'en va et ça revient.... :roll:

Toutes les hypothèses sont sur la table, mais la compagnie à coûts réduits devrait néanmoins conserver une place au sein du groupe Air France.

Joon ne va disparaître mais va devoir évoluer : tel est, en substance, le message passé en interne, après les informations faisant état d'une possible disparition de la filiale « à coûts réduits » d'Air France, lancée il y a seulement un an. Selon plusieurs représentants syndicaux d'Air France et de Joon, le directeur général d'Air France-KLM, Benjamin Smith , aurait lui-même assuré, lors d'une rencontre avec le bureau de la CFDT, le 26 novembre, que « la marque Joon ne disparaîtra pas »... Tout en reconnaissant néanmoins réfléchir à son avenir.
PUBLICITÉ
inRead invented by Teads

Mardi dernier, lors d'une rencontre avec une centaine de salariés de Joon, son bras droit, Oltion Carkaxhija, chargé des négociations avec les syndicats, a également tenu des propos rassurants pour l'avenir de Joon, affirmant que la compagnie « n'avait pas vocation à disparaître »... Tout en soulignant que « plusieurs options » étaient sur la table concernant l'évolution de son positionnement vis-à-vis d'Air France.
Questions sur la marque et le rôle de Joon

Si Benjamin Smith n'a rien laissé transparaître de ses intentions, certains lui prêtent la volonté de remettre en avant la marque Air France. Elle pourrait être accolée à Joon, à l'instar de Hop ! Air France, voire se substituer à elle, purement et simplement. D'autres évoquent une clarification des rôles entre Air France et Joon, qui ne desserviraient plus les mêmes destinations et une possible évolution de cette dernière vers un modèle de compagnie long-courrier bon marché. Enfin, certains revendiquent la mise en place de passerelles entre les deux compagnies, afin de favoriser la mobilité interne et la flexibilité.
Les emplois ne sont pas menacés

Cependant, quelle que soit l'hypothèse retenue, l'existence de Joon en tant qu'entité distincte d'Air France et ses quelque 600 emplois, ne semble pas remise en question. « Aucune décision n'est prise concernant l'évolution du rôle et du positionnement de Joon. Mais il n'est nullement envisagé de rendre les appareils ni de licencier les personnels », assure une source proche du dossier. Au contraire, poursuit celle-ci, « nous prévoyons d'ouvrir de nouvelles lignes pour la prochaine saison d'été (quatre moyen-courriers et un long-courrier) et allons recruter 160 navigants supplémentaires. » De quoi permettre aux salariés de Joon de fêter sereinement le premier anniversaire de leur compagnie, le 11 décembre prochain.
Objectifs atteints

Malgré l'ambiguïté de son positionnement, entre low cost et compagnie traditionnelle , Joon a en effet atteint ses objectifs, souligne-t-on en interne. Avec des coûts réduits de 15 % comparés à ceux d'Air France, essentiellement grâce à l'embauche de jeunes personnels de cabine moins bien payés et plus productifs, la jeune compagnie a notamment réussi à ramener à l'équilibre le réseau moyen-courrier du « hub » de Roissy-CDG, déficitaire depuis de nombreuses années. « Sur le réseau européen, nous avons augmenté l'offre de 4 % et le trafic de 5 %, avec un taux de remplissage de 90 %. Nous serons très légèrement positifs l'été prochain », précise une source interne. A cela s'ajoute le lancement de cinq destinations long-courriers , dont trois nouvelles destinations (Fortaleza, les Seychelles et à partir de mai, Quito en Equateur).
« L'ambiance est bonne »

Joon semble également avoir réussi à susciter une nouvelle culture d'entreprise et un sentiment d'appartenance chez une partie au moins de ses salariés. « L'ambiance est bonne, affirme Sébastien Miffre-Gillot, chef de cabine et délégué syndical UNPNC-CFDT de Joon. La majorité des collègues a entre 25 et 35 ans, nous sommes très soudés et il y a de supers escales ». Contrairement à Air France, où les secteurs moyen-courriers et long-courriers sont séparés, les équipages de Joon peuvent enchaîner un vol sur Barcelone et un départ pour les Seychelles, ce qui convient à une population jeune et fraîchement recrutée, explique-t-il.
Rémunérations en hausse

Et si les salaires des hôtesses et stewards de Joon - compris entre 1.500 et 2.100 euros net mensuel - sont de 20 % à 40 % plus bas que ceux d'Air France, l'avancement et la progression des rémunérations y sont plus rapides. « En tant que chef de cabine, je suis passé de 1.800 euros à 2.400 euros par mois, détaille Sébastien Miffre-Gillot. On reste loin d'Air France et même de Transavia, mais avec le développement du long-courrier, qui donne droit à des indemnités-repas, on peut espérer s'en rapprocher. Et nous avons bien l'intention d'obtenir des avancées lors la prochaine négociation salariale, en janvier ».
Ceux qui veulent la peau de Joon

Ce qui n'empêche pas certains de continuer à plaider pour une intégration pure et simple de Joon et de ses personnels au sein d'Air France, à l'instar du syndicat de navigants SNPNC, lors du comité d'entreprise du 30 novembre, en présence de Benjamin Smith. « Nous en avons profité pour lui rappeler notre opposition au projet Boost (Joon), insistant sur le fait que la création de Joon relevait du seul choix des pilotes, écrit le SNPNC. Nous avons dénoncé le traitement réservé aux PNC de Joon, qui ne rêvent que d'une chose, nous rejoindre. La fin de Joon, c'est aussi leur combat ! »
Un enjeu électoral

« Pour les syndicats de PNC d'Air France, la création de Joon était uniquement motivée par la volonté de contourner le statut des PNC. A l'instar des pilotes, qui ont obtenu que les avions de Joon soient confiés à des pilotes sous statut Air France, ces syndicats veulent l'intégration des PNC de Joon dans Air France, analyse un bon connaisseur du dossier. La tenue des élections professionnelles chez Air France en mars ne facilitera probablement pas la prise de décision avant cette échéance ».
Bruno Trévidic
AVION
A380
 
Messages: 13796
Enregistré le: Mer 1 Oct 2008, 11:13
Localisation: PARIS

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar pascalblq » Jeu 10 Jan 2019, 13:17

D'après Tourmag, pour Joon c'est bien terminé. La compagnie lancée en décembre 2017 va voir sa marque disparaître et ses opérations et effectifs intégrés à Air France. La nouvelle devrait être annoncée aux salariés aujourd'hui.
https://www.tourmag.com/Exclusif-Air-Fr ... 96815.html
pascalblq
 
Messages: 47
Enregistré le: Mer 9 Jan 2013, 11:16
Localisation: Paris (FR), Bologne (IT), Quimper (UIP)

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar AVION » Jeu 10 Jan 2019, 13:42

pascalblq a écrit:D'après Tourmag, pour Joon c'est bien terminé. La compagnie lancée en décembre 2017 va voir sa marque disparaître et ses opérations et effectifs intégrés à Air France. La nouvelle devrait être annoncée aux salariés aujourd'hui.
https://www.tourmag.com/Exclusif-Air-Fr ... 96815.html


Tourmag ose parler d'exclusivité!!! Quel toupet!!!

D'autres médias en parlent aussi: latribune.fr

Pour le coup une bonne chose dans la visibilité AF.
Bon maintenant reste Hop!...
AVION
A380
 
Messages: 13796
Enregistré le: Mer 1 Oct 2008, 11:13
Localisation: PARIS

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar JCOz1980 » Jeu 10 Jan 2019, 13:57

@ Avion

Exclusif est un terme marketing qui ne signifie pas toujours exclusivite dans le jargon journalistique.

Je partage l analyse sur la visibilite et la marque. C’est une tres bonne chose, demultiplier les marques d’une entreprise cree de la confusion chez les clients.

Je serai peut etre d avis de rapprocher transavia de hop au sens strategique pour pouvoir resister aux low cost sur le trafic regional.
JCOz1980
ATR-42
 
Messages: 54
Enregistré le: Dim 19 Nov 2017, 23:54

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar AVION » Jeu 10 Jan 2019, 15:13

Communiqué de l'UNAC

Image
AVION
A380
 
Messages: 13796
Enregistré le: Mer 1 Oct 2008, 11:13
Localisation: PARIS

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar Fred94 » Jeu 10 Jan 2019, 15:18

A noter quand même que cette petite low cost était rentable au bout d'un an ce qui signifie quand même que cette offre avait du sens en terme économique
Fred94
ATR-42
 
Messages: 55
Enregistré le: Ven 10 Mar 2017, 07:08

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar Clm » Jeu 10 Jan 2019, 16:00

Fred94 a écrit:A noter quand même que cette petite low cost était rentable au bout d'un an ce qui signifie quand même que cette offre avait du sens en terme économique


Ils vont peut-être supprimer la marque et garder les coûts en réformant tout le secteur moyen-courrier :D
Clm
B747
 
Messages: 584
Enregistré le: Mer 24 Sep 2008, 08:00
Localisation: Paris

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar jet1 » Jeu 10 Jan 2019, 19:33

Sur la marque, il y a effectivement un argument qui plaidait pour la disparition de Joon.
Mais, sur une histoire, il y a forcément une contrepartie (encore cachée?) de la part des syndicats - genre extension du périmètre de Transavia.
jet1
A380
 
Messages: 1061
Enregistré le: Lun 9 Nov 2009, 16:41

Re: Joon, la nouvelle filiale de AF

Messagepar Gosselies » Jeu 10 Jan 2019, 20:39

http://www.lefigaro.fr/societes/2019/01 ... orbant.php

La direction de la compagnie : «Après de nombreux échanges avec les salariés et les clients, et des discussions avec les syndicats, nous avons décidé de lancer un projet portant sur l'avenir de la marque Joon et l'intégration des salariés et des avions de Joon au sein d'Air France». Le «projet» en question va donc consister à effacer la marque des appareils, à mettre au placard les doudounes et les marinières des hôtesses et stewards, et surtout, à réintégrer ces derniers dans la maison mère.
«La marque a dès le début été difficilement comprise par les clients, par les salariés, par les marchés, par les investisseurs, précise le communiqué d'Air France. La multiplicité des marques a créé de la complexité et a malheureusement affaibli la puissance de la marque Air France.»
La décision de transférer chez Air France les 600 hôtesses et stewards, recrutés tout spécialement pour Joon, a permis de signer en parallèle un accord unanime avec les syndicats de personnels navigants commerciaux (PNC), le SNPNC, l'Unac et l'Unsa-PNC.
Gosselies
A380
 
Messages: 1160
Enregistré le: Jeu 7 Avr 2016, 15:21

PrécédenteSuivante

Retourner vers Air France KLM - Le Forum

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités