La Sabena aurait eu 100 ans ...

Présentations des membres, sujets divers, questions et suggestions sur le site...
Répondre
Gosselies
A380
Messages : 4136
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2016, 16:21

La Sabena aurait eu 100 ans ...

Message par Gosselies »

https://www.lesoir.be/513369/article/20 ... nationales

Vendredi, le 23 mai, l’ancienne compagnie nationale belge Sabena aurait pu/dû célébrer son centenaire.

L’acronyme «Sabena» provient de "Société anonyme belge d’exploitation de la navigation aérienne" (et non « such a bad experience never again » comme certains tentaient de le faire croire moqueusement).

Les témoignages du personnel de la Sabena restent encore très sensibles, même vingt ans après la faillite déclarée le 7 novembre 2001, dans la suite des attentats du 11 septembre et de la faillite de Swissair, actionnaire majoritaire de la compagnie belge. Vingt ans plus tard, le petit monde des Sabéniens n’a rien oublié, ni la fierté de faire partie d’un vrai symbole national ni la déception de le voir anéanti.

Dieu merci, elle n'a duré que 78 ans, et c'est déjà beaucoup trop. Monopole, et donc prix élevés, ponctualité déplorable, service lamentable, sans parler des déficits chroniques (épongés par le contribuable, pas de problème). Face à la dérégulation, la Sabena a perdu tous ses privilèges et a sombré corps et biens : une bien bonne chose pour le voyageur belge.
Avatar du membre
VISCOUNT
A321
Messages : 255
Enregistré le : mar. 23 août 2022, 00:04

Re: La Sabena aurait eu 100 ans ...

Message par VISCOUNT »

Sabena , que des bons souvenirs , j'ai voyagé quelques fois avec SN dans les années 80s vers ATL via BRU (737, 707 , 747 , DC10) car à cette époque c'était une des très rares compagnies à desservir Atlanta depuis l'Europe ...Sabena toujours à l'heure et toujours de bonne humeur :P

Image
Rwandair Express
A380
Messages : 6915
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 22:19
Localisation : Paris Montpellier Kigali

Re: La Sabena aurait eu 100 ans ...

Message par Rwandair Express »

Et c'était toujours le cas, il y a très peu de compagnies Européennes qui desservent Atlanta: KLM, British Airways, Air France, Virgin, Lufthansa et Turkish Airlines.

ATL est le plus gros hub de DL donc compliquer de s'y frotter. La situation est à peu près la même à Dallas avec American et Houston avec United.

Ces villes n'abritent pas de deuxième compagnie contrairement à Chicago (UA, AA), New York (UA, AA, DL), Los Angeles (AA, DL), et hors alliance il est assez compliqué je suppose de rentabiliser les vols car peu de continuations possibles, à moins d'avoir un puissant hub en Europe pour alimenter les vols sur Atlanta, Dallas ou Houston. C'est à dire des dizaines de destinations sur l'Asie et l'Afrique. Seul KLM, AF, Lufthansa, Turkish Airlines, et British Airways sont dans ce cas là.

Il y a par exemple pas mal d'indiens qui transitent via CDG et qui vont sur Dallas. Le Texas est l'état qui arbitre la plus grosse diaspora Africaine (https://en.wikipedia.org/wiki/African_i ... ted_States)
Rwanda Aviation News (Drones, Air Force, Civil Aviation, Space, Air Balloon): https://www.facebook.com/RwandAn-Flyer-153177931456873
Avatar du membre
VISCOUNT
A321
Messages : 255
Enregistré le : mar. 23 août 2022, 00:04

Re: La Sabena aurait eu 100 ans ...

Message par VISCOUNT »

Rwandair Express a écrit : lun. 15 mai 2023, 20:45 Et c'était toujours le cas, il y a très peu de compagnies Européennes qui desservent Atlanta: KLM, British Airways, Air France, Virgin, Lufthansa et Turkish Airlines
Les services transatlantiques au départ d'Atlanta vers l'Europe ont débuté en 1978 avec Delta sur Gatwick et Sabena qui a été la toute première compagnie européenne à desservir Atlanta en Boeing 707 via Montréal-Mirabel ou en direct en DC10 selon le jour . Puis avec l'arrivée des 747 sur la ligne BRU-ATL , SN avait envisagé un temps de continuer la ligne vers Rio . ATL a été la seconde escale Sabena aux USA après JFK.
La construction du nouveau terminal à Hartsfield en 1980 a permis l'arrivée d' autres compagnies européennes dans la décennie 80 , en premiers Lufthansa et British Caledonian dès 1980. A cette époque ATL était déjà le hub principal de Delta mais aussi le deuxième hub d'Eastern Airlines et la base de Southern Airlines.
(la première fois que j'ai pris SN c'était en 1979 : Aller BRU-ATL en DC10, retour en 707 : ATL-YMX-BRU + 732 à CDG)

Image
Gosselies
A380
Messages : 4136
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2016, 16:21

Re: La Sabena aurait eu 100 ans ...

Message par Gosselies »

https://www.rtbf.be/article/il-y-a-100- ... s-10418893

Ce mardi 23 mai 2023, la Sabena aurait eu 100 ans. La condition des femmes au sein de la compagnie était peu enviable. Les hôtesses étaient virées à 40 ans. C’était leur date de péremption, au-delà elles étaient trop ridées, elles ne faisaient plus rêver. Il a fallu attendre 1970 pour qu’elles puissent voler jusqu’à 45 ans, et encore : à condition de passer un hallucinant test esthétique.

En 1968, Nicole, hôtesse de l’air vante son métier devant les caméras de la RTBF : "Une hôtesse elle est un peu bonne d’enfants, elle est un peu geisha, c’est une publicité vivante aussi, une publicité sur pied !". Elle ajoute ensuite : "En fait, c’est ça que nous sommes : la représentation féminine de la société !".

Pour leur permettre de représenter la quintessence de la femme, la Sabena incluait dans ses contrats de travail, des conditions très spécifiques pour les femmes : "Nous devions être célibataires, veuves ou divorcées, sans enfant. C’était symbolique, l’hôtesse devait être quelqu’un d’accessible, de célibataire. Tous les hommes pouvaient tenter leur chance. On n’exagérait pas trop mais on sentait qu’il fallait être sexy malgré tout."

Les hôtesses doivent faire rêver, voire fantasmer. En 1956, la Sabena leur impose une nouvelle clause pour s’en assurer. "Ils se sont aperçus que les hôtesses restaient dans leur métier, explique Monique Genonceaux, et, les voyant vieillir, ils se sont dit que ce n’était pas possible d’avoir des hôtesses avec des rides, des cheveux blancs. Ils ont donc porté la limite d’âge à 40 ans. Et les syndicats ont accepté. Au-delà, on était simplement virées. J’ai connu une hôtesse renvoyée deux ans avant moi, elle s’est retrouvée au chômage." Cela touche évidemment uniquement les hôtesses, les stewards ne périment pas aussi vite.

A cela s’ajoutent aussi des inégalités de salaire et de pension. Les hôtesses finiront par réagir. Un long combat judiciaire va s’engager. Ce sera " l’affaire Defrenne ", du nom de cette hôtesse, Gabrielle Defrenne, qui en 1968 atteint l’âge fatidique de 40 ans. Elle sera défendue par l’avocate féministe Eliane Vogel Polsky, qui va s’appuyer sur l’article 119 du Traité de Rome, signé en 57 entre les 6 pays fondateurs de l’Europe. Il garantit l’égalité de rémunération entre hommes et femmes, mais il reste très théorique.

"Eliane Vogel Polsky, c’est une avocate qui voit dans ce nouveau droit européen une occasion de dire le droit, explique l’historienne Vanessa D’Hooghe. Elle voit que le traité de Rome a été voté par la Belgique mais qu’il n’est toujours pas appliqué. Elle a la conviction qu’il faut faire passer des affaires qui vont faire jurisprudence pour le rendre effectif."

Eliane Vogel Polsky va y parvenir. En 1976, la Cour de justice européenne finira par reconnaître que cet article doit être appliqué dans tous les pays membres, indépendamment des législations nationales.

Les hôtesses continuent d’ailleurs de se battre aussi à leur niveau, sur le tarmac. En 1970, elles obtiennent de pouvoir voler jusqu’à 45 ans, mais la Sabena impose une condition : passer devant une commission esthétique !

"C’était une humiliation. Vous arrivez dans un grand bureau. Il y avait le directeur de division, le chef de service, un troisième homme et une cheffe hôtesse, une femme qui était là un peu en otage, au fond. Il y avait bien 7-8 mètres à parcourir entre la porte et le bureau. J’entre, et on me dit de me déshabiller, d’enlever mon manteau. J’ai enlevé mon manteau, c’était très gênant, ce geste. Je me suis sentie déshabillée ". "Il y a eu une hôtesse qui s’est fait éjecter, poursuit-elle. Elle a compris que c’était pour cause de dégradation physique."

Les hôtesses finiront par créer leur propre syndicat, pour défendre leurs droits. En 1971, Monique Genonceaux, notamment, fonde la BCFH (Belgian Corporation of Flight Hostesses). La Sabena prendra plusieurs années avant de la reconnaître officiellement. Il y aura des frictions avec les collègues masculins, mais les hôtesses finiront par obtenir une pension à 55 ans, comme les stewards, avec les mêmes conditions de pension. Pour cela, il aura fallu attendre 1979.
Avatar du membre
VISCOUNT
A321
Messages : 255
Enregistré le : mar. 23 août 2022, 00:04

Re: La Sabena aurait eu 100 ans ...

Message par VISCOUNT »

ça pique les yeux de lire cet article ...tellement "saoudien" :(
Ricky EI
B747
Messages : 519
Enregistré le : jeu. 10 sept. 2015, 14:53

Re: La Sabena aurait eu 100 ans ...

Message par Ricky EI »

Je ne pense pas que Sabena était la seule à réaliser ce genre de pratique... que cela soit dans le secteur aéronautique ou non d'ailleurs. L'esprit Sabenien est toujours là malgré l'absence de la compagnie et le personnel, y compris beaucoup d'hôtesses ont plaisir à porter à nouveau leur uniforme.
Gosselies
A380
Messages : 4136
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2016, 16:21

Re: La Sabena aurait eu 100 ans ...

Message par Gosselies »

Pour ceux que la question de la Sabena intéresse toujours, une bonne analyse générale, qui me paraît sensée et bien argumentée, par un ancien pilote :

https://www.rtbf.be/article/100-ans-de- ... e-11202397
Ricky EI
B747
Messages : 519
Enregistré le : jeu. 10 sept. 2015, 14:53

Re: La Sabena aurait eu 100 ans ...

Message par Ricky EI »

C'est vrai que l'article est bien, Sabena tirait l'aéronautique belge vers le haut en plus d'entretenir la qualité industrielle de la compagnie sur tous les secteurs d'activité.

C'est du sabordage gouvernemental, ni plus ni moins.

Résultat Brussels Airlines, ni plus, ni moins.
Répondre

Retourner vers « Le galley »