Low-Cost & Tourisme de Masse

Le forum sur Lufthansa, British Airways, Iberia, Alitalia, Swiss Air Lines, Turkish Airlines, Brussels Airlines...
Mickaël O'Limite
A321
Messages : 234
Enregistré le : mer. 24 janv. 2024, 19:14

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Mickaël O'Limite »

Rapson a écrit : sam. 11 mai 2024, 11:08 Le problème c’est la personne qui va en vacances à la mer ou des pays comme l’Arabie saoudite avec des pistes de ski dans le désert, des projets de mega Villes ou des villes sur la mer? La Chine ou la Russie qui ont des usines de la taille d’une grande ville de province française ? Des pays comme le Koweït qui fait brûler les pneus dans des mégas décharges 24h/24 7j/7? Quelle est le principal probleme pour l’écologie ?
Mais s’attaquer à certains pays n’est pas possible pour un ecolo c’est mieux de taper sur une personne qui profite de la mer une fois par an.
Pourquoi faudrait-il relativiser une situation par rapport à une autre ? "Le Koweit pollue donc laissez-moi polluer en attendant."
Je ne comprends pas très bien la logique hormis celle de se dédouaner soi-même. On sait que la Méditerranée souffre de surfréquentation en de nombreux lieux, particulièrement l'été. Le secteur touristique était tout aussi florissant et profitable avec moins de fréquentation il y a 30-40 ans. Il n'y aucune nécessité impérieuse à accumuler toujours plus de monde aux mêmes endroits.

Il existe un juste milieu pour la fréquentation de ces sites, où l'on peut maximiser la valeur ajoutée, sans générer trop d'externalités négatives. C'est l'objet de ce rapport de WWF et du post de cette personne. Je ne comprends pas pourquoi il faudrait immédiatement s'énerver quand on propose de mettre un peu plus de raison dans le fonctionnement actuel du secteur touristique.

Ce n'est pas non plus une révolution copernicienne dont il est question ici...
Avatar du membre
Sebo
A380
Messages : 1581
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 09:55
Localisation : Marseille

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Sebo »

Le WWF est une ONG écologiste qui défend par définition la nature. Toute activité humaine est par définition destructrice pour la nature. Le WWF est donc dans son rôle d'alerter et de critiquer les activités humaines. Maintenant, ce n'est pas parce qu'il le dit, ce n'est pas parce que c'est vrai, qu'on doit quand même s'y plier et vivre comme il y a 500 ans.
qgs9
B747
Messages : 530
Enregistré le : dim. 4 sept. 2016, 18:15

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par qgs9 »

Sebo a écrit : mar. 14 mai 2024, 04:53Maintenant, ce n'est pas parce qu'il le dit, ce n'est pas parce que c'est vrai, qu'on doit quand même s'y plier et vivre comme il y a 500 ans.
Je ne comprends pas le sens de cette remarque. Vous reconnaissez le problème mais vous refusez d'agir. Quelle logique ? Ce n'est pas parce que vous prenez l'avion en ayant conscience de polluer que vous polluerez moins.
Mickaël O'Limite
A321
Messages : 234
Enregistré le : mer. 24 janv. 2024, 19:14

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Mickaël O'Limite »

Sebo a écrit : mar. 14 mai 2024, 04:53 Le WWF est une ONG écologiste qui défend par définition la nature. Toute activité humaine est par définition destructrice pour la nature. Le WWF est donc dans son rôle d'alerter et de critiquer les activités humaines. Maintenant, ce n'est pas parce qu'il le dit, ce n'est pas parce que c'est vrai, qu'on doit quand même s'y plier et vivre comme il y a 500 ans.
Rassurez-vous, WWF n'est qu'un lobby parmi d'autres comme le Heartland Institute ou l'Automobile Club de France. C'est au pouvoir politique ensuite de trancher parmi les différents courants et les compromis existent également.

"Vivre comme il y a 500 ans" est sûrement une belle hyperbole pour les dîners de famille, en revanche elle n'a aucune espèce de réalité parmi les associations environnementales. Personne ne propose de vivre comme les Amish pour paraphraser une autre hyperbole devenue célèbre. C'est un petit subterfuge rhétorique visant à discréditer les idées avec lesquelles on n'est pas d'accord. Polariser le débat de manière caricaturale sur le progrès est réducteur et malhonnête.

Si déjà, notre secteur pouvait avoir un regard lucide sur les dérives consuméristes dont il fait l'objet comme l'habillement ou l'alimentation le font, ce serait déjà un immense pas en avant. Ensuite, les propositions d'amélioration pullulent pour sortir, ne serait-ce qu'une peu de ce consumérisme très émetteur de CO2 et de ressources naturelles.
Avatar du membre
Sebo
A380
Messages : 1581
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 09:55
Localisation : Marseille

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Sebo »

qgs9 a écrit : mar. 14 mai 2024, 08:21Je ne comprends pas le sens de cette remarque. Vous reconnaissez le problème mais vous refusez d'agir. Quelle logique ? Ce n'est pas parce que vous prenez l'avion en ayant conscience de polluer que vous polluerez moins.
Je m'en moque totalement de rejeter des gaz à effet de serre en prenant l'avion. Je sais quand même que ça pollue. Je ne nie pas l'impact. Très faible au demeurant.
Mickaël O'Limite
A321
Messages : 234
Enregistré le : mer. 24 janv. 2024, 19:14

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Mickaël O'Limite »

Sebo a écrit : mer. 15 mai 2024, 01:43
qgs9 a écrit : mar. 14 mai 2024, 08:21Je ne comprends pas le sens de cette remarque. Vous reconnaissez le problème mais vous refusez d'agir. Quelle logique ? Ce n'est pas parce que vous prenez l'avion en ayant conscience de polluer que vous polluerez moins.
Je m'en moque totalement de rejeter des gaz à effet de serre en prenant l'avion. Je sais quand même que ça pollue. Je ne nie pas l'impact. Très faible au demeurant.
Je pense que l'on est désormais au-delà du déni sur l'impact du transport aérien sur l'environnement. Les volumes d'émissions de GES sont en augmentation constante malgré la modernisation des flottes. Mais je pense que votre première phrase résume bien pourquoi vous pouvez écrire la dernière.
Gosselies
A380
Messages : 4351
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2016, 16:21

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Gosselies »

Est-ce qu'on n'aura pas bientôt fini de nous casser les pieds (pour rester décent) avec toutes ces histoires ?
Des vols sont en vente, parfaitement légaux et autorisés.
On en achète, selon son envie et/ou ses possibiltés, ce qui est tout aussi légal et autorisé.
Et la question est réglée, n'en déplaise aux khmers verts qui sévissent sur ce forum et ailleurs.
Mickaël O'Limite
A321
Messages : 234
Enregistré le : mer. 24 janv. 2024, 19:14

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Mickaël O'Limite »

Gosselies a écrit : mer. 15 mai 2024, 11:18 Est-ce qu'on n'aura pas bientôt fini de nous casser les pieds (pour rester décent) avec toutes ces histoires ?
Des vols sont en vente, parfaitement légaux et autorisés.
On en achète, selon son envie et/ou ses possibiltés, ce qui est tout aussi légal et autorisé.
Et la question est réglée, n'en déplaise aux khmers verts qui sévissent sur ce forum et ailleurs.
"Toutes ces histoires" c'est juste votre lieu de vie qui est en train de disparaître. Vous préférez regarder ailleurs.
Erick
B777
Messages : 444
Enregistré le : sam. 3 juin 2017, 17:47

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Erick »

Comme il est légal et autorisé d’acheter et de rouler en diesel…C’est tellement plus confortable pour l’esprit de nier les problèmes de pollution et d’invoquer la « liberté individuelle »plutôt que de se poser les bonnes questions.Personnellement je roule électrique et privilegie le train à l’avion pour les trajets courts.Ce n’est ni extravagant ni être khmer vert que de le faire!
Ricky EI
B747
Messages : 651
Enregistré le : jeu. 10 sept. 2015, 14:53

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Ricky EI »

Et ton train, il fonctionne au soleil peut-être? :?: Les
déchets nucléaires enfouis pour les générations qui suivront, c'est sans doute mieux? Et le renouvellement et recyclage de tes batteries par Merlin l'enchanteur? A force d'opposer les gens et les moyens de transport, c'est l'impasse garantie.
Rapson
A380
Messages : 2568
Enregistré le : lun. 9 oct. 2017, 17:05

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Rapson »

Pour ceux qui veulent vraiment “se poser les bonnes questions” il serait préférable ne plus utiliser internet, c’est très mauvais pour l’environnement.
Pour les voitures électriques, c’est un autre débat mais c’est totalement ridicule et absolument pas viable dans le temps.
Concernant les vols, il me semble que c’est autorisé.
Tous les progrès de l’humanité (avion, voiture, tourisme) sont en train d’être réduit à néant à cause d’une poignée de pseudo révolutionnaire.
Le vrai problème est plutôt du côté des mégas usines ou du nombre de bateaux cargo, le nucléaire, les batteries au lithium ou alors de pays comme la Chine, la Russie ou les États Unis.
Mais c’est mieux de taper sur le transport aérien qui a un impact absolument minime sur le problème.
PhilP14
B747
Messages : 999
Enregistré le : dim. 4 déc. 2016, 00:04
Localisation : CAEN

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par PhilP14 »

Erick a écrit : mer. 15 mai 2024, 12:05 Personnellement je roule électrique et privilegie le train à l’avion pour les trajets courts.Ce n’est ni extravagant ni être khmer vert que de le faire!
Et moi je roule diesel (un bon vieux diesel de près de 300.000 kms !) et je privilégie l'avion au train.
Ce n'est ni extravagant ni être un abruti que de le faire !
Mickaël O'Limite
A321
Messages : 234
Enregistré le : mer. 24 janv. 2024, 19:14

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Mickaël O'Limite »

Erick a écrit : mer. 15 mai 2024, 12:05 Comme il est légal et autorisé d’acheter et de rouler en diesel…C’est tellement plus confortable pour l’esprit de nier les problèmes de pollution et d’invoquer la « liberté individuelle »plutôt que de se poser les bonnes questions.Personnellement je roule électrique et privilegie le train à l’avion pour les trajets courts.Ce n’est ni extravagant ni être khmer vert que de le faire!
Le sujet est tellement vertigineux que regarder ailleurs est une réaction humaine assez logique. 200 ans de capitalisme moderne sont remis en question par les limites physiques de la planète. Tout notre développement est assis sur l'accumulation de richesses (croissance) et la consommation de ressources fossiles. Revenir là-dessus est inévitablement périlleux.

La lutte contre le changement climatique pose de sérieuses questions de libertés individuelles, sociales et démocratiques. On l'a vu avec la taxe sur les carburants qui a déclenché les protestations des gilets jaunes. Les réactions en faveur de la liberté sont normales et saines. Elles ont le mérite d'avertir les pouvoirs publics sur l'acceptabilité sociale des mesures à venir.

La réduction de l'impact environnemental du transport aérien est un gros sujet qui commence tout juste à être discuté dans les différentes sphères de la société. On commence à peine à réaliser que le progrès techniques et les carburants d'aviation durables (SAF) sont largement insuffisants pour inverser la courbe des émissions du secteur. On a 20 ans de retard sur d'autres secteurs économiques qui ont commencé à se remettre en question bien avant.

C'est le modèle même développement du transport aérien qu'il faut réinterroger. La réduction des émissions sera forcément avec une décroissance significative des flux. Problème, peut-on se passer de certains flux plus que d'autres ? Si vous interrogez la population, les besoins et les priorités d'une personne à l'autre ne sont pas les mêmes. Un finlandais pourra voir ses trois semaines au soleil comme vitales. Un travailleur détaché roumain, ses retours réguliers comme essentiels à son bien-être familial, etc.

Je crois qu'il n'y aura pas de solution unique et totale, sauf à vouloir créer de graves injustices parmi nos concitoyens. Il y a, pour faire simple, deux manières de réguler, de manière descendante vers le citoyen (règles, encadrement, interdictions, taxations, etc.) ou de manière montante par le citoyen (comportements de consommation, initiatives locales, etc.).

Je crois davantage à la seconde pour les actions "hard" (réduction effective des émissions) et à la première pour le "soft" (éducation, sensibilisation, etc.). Il faut que le choix de réduire ses émissions de CO2 à titre individuel soit libre et consenti. Je ne crois pas du tout aux mesures coercitives, du moins pour des usages courants.

De mon point de vue, il faut réinterroger nos besoins de consommation de transport aérien, mais sans toutefois procéder à des interdictions larges.

Par exemple, le secteur touristique est assis sur une image d'Épinal - plage, soleil, mer, chaleur - qui nous a été rentrée dans le crâne par un matraquage publicitaire au cours de la seconde partie du XXe siècle. L'héliotropisme balnéaire n'était pas aussi évident pour tous au XIXe siècle par exemple. Et le tourisme ne saurait être réduit à ce seul type d'expérience. Pourtant, la majorité des consommations touristiques tourne autour de ce cliché quand on regarde les flux et les chiffres d'affaires générés aujourd'hui.

On peut tout à fait promouvoir d'autres manière de se ressourcer, de se reposer et de profiter de son temps libre qui n'impliquent pas obligatoirement un voyage en avion, une plage, un palmier et la mer. Les futures générations pourront avoir une autre envie. On le voit par exemple sur la consommation d'alcool. Les nouvelles générations consomment de moins en moins d'alcool et certains ont même choisi de ne pas du tout consommer d'alcool. Il y a 50 ans c'était vraiment rare.

Ce qui me rassure pour l'avenir est que nos jeunes ont une conscience environnementale bien plus aiguisée que la nôtre ; les questions écologiques émergent tout juste quand on regarde l'histoire sur le temps long. Les prochaines générations n'auront probablement plus les mêmes envies de consommation que nous, et le tourisme pourrait considérablement évoluer avec la prise en compte de l'écologie dans nos manières de consommer.
Ricky EI
B747
Messages : 651
Enregistré le : jeu. 10 sept. 2015, 14:53

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Ricky EI »

Et ta propagande, au placard aussi? :idea:
Avatar du membre
Sebo
A380
Messages : 1581
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 09:55
Localisation : Marseille

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Sebo »

Mickaël O'Limite a écrit : mer. 15 mai 2024, 10:22Je pense que l'on est désormais au-delà du déni sur l'impact du transport aérien sur l'environnement. Les volumes d'émissions de GES sont en augmentation constante malgré la modernisation des flottes. Mais je pense que votre première phrase résume bien pourquoi vous pouvez écrire la dernière.
Le transport aérien c'est autour de 3,5% des émissions de gaz à effet de serre.

Nous faire croire que ne plus prendre l'avion avec des compagnies à bas coûts pour motif touristique sauvera la planète est un mensonge. Surtout que dans le même temps tu prônes le développement de liaisons aériennes long courrier ou moyen courrier avec Transavia.

Ton discours est toujours le même : Non au transport des pauvres, oui au transport des riches. Non au tourisme des pauvres, oui au tourisme des riches. Tu maquilles ton élitisme social non assumé avec des arguments écologiques qui ne tiennent pas.
Mickaël O'Limite
A321
Messages : 234
Enregistré le : mer. 24 janv. 2024, 19:14

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Mickaël O'Limite »

Sebo a écrit : mer. 15 mai 2024, 16:25
Mickaël O'Limite a écrit : mer. 15 mai 2024, 10:22Je pense que l'on est désormais au-delà du déni sur l'impact du transport aérien sur l'environnement. Les volumes d'émissions de GES sont en augmentation constante malgré la modernisation des flottes. Mais je pense que votre première phrase résume bien pourquoi vous pouvez écrire la dernière.
Le transport aérien c'est autour de 3,5% des émissions de gaz à effet de serre.

Nous faire croire que ne plus prendre l'avion avec des compagnies à bas coûts pour motif touristique sauvera la planète est un mensonge. Surtout que dans le même temps tu prônes le développement de liaisons aériennes long courrier ou moyen courrier avec Transavia.

Ton discours est toujours le même : Non au transport des pauvres, oui au transport des riches. Non au tourisme des pauvres, oui au tourisme des riches. Tu maquilles ton élitisme social non assumé avec des arguments écologiques qui ne tiennent pas.
Un pourcentage mondial des émissions ne veut pas dire grand chose si on ne s'intéresse pas à la distribution par habitant. Le transport aérien est un privilège au niveau mondial. Très peu de gens prennent l'avion sur la planète. Si on regarde les émissions par habitant, les passagers aériens ont des bilans carbones énormes. C'est une réalité qu'il faut regarder en face.

D'une manière générale, le niveau de développement économique, très logiquement, a un impact sur le bilan carbone, avec une explosion de ce dernier pour les 5% les plus riches évidemment. Le lien entre société de consommation et pollution est très étroit. Donc si sources de réduction il y a c'est du côté des pays les plus riches. Rien de bien nouveau.

Non au transport des pauvres ? Je ne sais pas où tu as pur lire ça...
Avatar du membre
Sebo
A380
Messages : 1581
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 09:55
Localisation : Marseille

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Sebo »

Facile. Tu fustiges :
- Ryanair ;
- les prix bas ;
- les destinations touristiques populaires.
qgs9
B747
Messages : 530
Enregistré le : dim. 4 sept. 2016, 18:15

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par qgs9 »

Les gens qui utilisent Ryanair pour des destinations touristiques populaires sont des gens qui peuvent se permettre de prendre des vacances et de payer des AirBnb de plus en plus chers dans des villes touristiquement saturées.
Ils sont peut être plus pauvres que vous, mais ne font sûrement pas partie de la classe sociale la plus pauvre du continent.

Rien qu'en France, c'est seulement 10% de la population qui le prend régulièrement, 30% au moins une fois par an. Le moyen de transport populaire, c'est la voiture individuelle, depuis 60 ans.
Mickaël O'Limite
A321
Messages : 234
Enregistré le : mer. 24 janv. 2024, 19:14

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Mickaël O'Limite »

Sebo a écrit : jeu. 16 mai 2024, 03:57 Facile. Tu fustiges :
- Ryanair ;
- les prix bas ;
- les destinations touristiques populaires.
Ryanair est très forte pour faire croire qu'elle est synonyme de tarifs les plus bas et d'ouverture sociale. Sa communication de provocation a pour objectifs d'associer la compagnie a une image de pirate qui se bat pour les prix les plus bas contre le système.

Les sorties du saltimbanque O'Leary sont en réalité parfaitement calibrées et relèvent d'un bon jeu théâtral.

Le problème est que d'autres compagnies aériennes, y compris des compagnies aériennes classiques, peuvent offrir des tarifs accessibles. Ryanair n'a aucun monopole en la matière.

Au-delà, il existe d'autres moyens de s'assurer de l'accessibilité sociale des transports, particulièrement pour les déplacements essentiels ; tarification sociale, quotas de billets gratuits, aides, etc.

Laisser les bas tarifs au seul marché génère de nombreuses contingences pour que les entreprises puissent proposer des prix si bas : dumping social, dumping fiscal, pollution, consumérisme, voire infractions à la loi.

Quelques exemples : Action, H&M, Shein, Temu, etc.

Le fournisseurs de bien et services à très bas prix se moquent des plus modestes. Ils sont juste une cible à faire consommer parmi d'autres.

Quant aux destinations touristiques surfréquentées, cela n'a rien à voir avec quelconque ouverture aux plus modestes.

Mais je vous que vous êtes le parfait exemple de consommateur qui gobe la publicité mensongère de Ryanair. Leur marketing marche très bien.
Modifié en dernier par Mickaël O'Limite le jeu. 16 mai 2024, 14:30, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Sebo
A380
Messages : 1581
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 09:55
Localisation : Marseille

Re: Low-Cost & Tourisme de Masse

Message par Sebo »

Amen
Répondre

Retourner vers « Compagnies aériennes d'Europe »