Le métier d'IESSA : Un rôle fondamental dans l'aérien

Répondre
iessa
Messages : 1
Enregistré le : dim. 9 déc. 2018, 21:13

Le métier d'IESSA : Un rôle fondamental dans l'aérien

Message par iessa » dim. 9 déc. 2018, 21:17

Bonjour à tous,

En tant qu'élève à l'ENAC, je souhaiterais vous présenter une formation et un métier trop peu connu mais essentiel à la sécurité aérienne. Les IESSA, Ingénieurs Electroniciens des Systèmes de la Sécurité Aérienne, aussi connus sous le nom européen ATSEP, sont des ingénieurs fonctionnaires d'état de la DGAC, Direction Générale de l'Aviation qui travaillent main dans la main avec les contrôleurs aériens.

Notre métier consiste à installer, maintenir et développer les systèmes de demain qui équiperont les tours de contrôles et salles de contrôle du trafic aérien. Une bonne surveillance des systèmes est en effet essentielle à la sécurité des passagers. Ils sont présents dans les principaux aéroports français, parfois jour et nuit mais aussi dans les bureaux d'études de la DGAC.

Les IESSA sont formés à l'ENAC, Ecole Nationale de l'Aviation Civile. La formation, rémunérée à hauteur de 1500 à 2200€ brut, dure 3 ans. 2 ans à l'ENAC puis 1 an sur votre futur site d'affectation. Bien que le nom d'électronicien soit resté, la profession s'oriente désormais sur de l'électronique HF (radars, VOR, ILS, etc), de l'informatique (IHM, C, Java), du réseau (cybersécurité) et de la physique appliquée. En sortie d'école, les IESSA sont affectés sur le territoire selon les postes disponibles et bénéficient d'un emploi à vie, stable et rémunérateur.

Salaire moyen brut (données 2019) :

- 1 ans après la formation : 3370€

- 10 ans après : 5030€

Le recrutement se fait sur concours externe ou interne. Il est ouvert aux BAC+2 en particulier, DUT GEII & réseau, BTS électronique et CPGE (toutes filières) sans aucune limite d'âge. Les étudiants en classe préparatoire composent la majorité des reçus, mais il y a aussi des DUT et d'anciens ingénieurs du privé souhaitant se reconvertir. Vous pourrez choisir l'épreuve la mieux adaptée selon votre formation. Le concours consiste en un écrit puis un oral à l'ENAC. En 2019, un concours sur titre va ouvrir pour les BAC+5. Ils intégreront directement la 2ème année. Je tiens à préciser qu'avec les nombreux départs, le nombre de places ouvertes au concours est en augmentation depuis peu. Il faut en profiter, c'est une opportunité inégalée pour devenir IESSA. 2018 : 36 places - 351 inscrits / 2017 : 33 places - 310 inscrits / 2016 : 27 places - 332 inscrits

Avantages :

- Beaucoup de possibilités d'évolution au sein même du corps IESSA (maintenance, bureau d'étude, surveillance, enseignement, etc.)

- Salaire intéressant, formation rémunérée

- Métier et formation unique en France, fonction publique

Inconvénients :

- 7 ans d'engagement à servir l'état après la formation (sinon remboursement à l'état des sommes perçues)

- Beaucoup d'heures de cours la 1ère année

- Premiers postes essentiellement en région parisienne

+Infos et dates de concours à retrouver ici :
http://www.enac.fr/fr/iessa-ingenierie- ... e-aerienne

http://www.devenir-iessa.fr/

Répondre

Retourner vers « Les métiers de l'aéroport »