Aigle Azur en difficultés financières [aout 19]

Le forum sur les compagnies aériennes françaises: Corsair, Aigle Azur, XL Airways, Air Austral, Air Caraïbes...
Avatar du membre
Flyzen
A380
Messages : 11252
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 07:14
Localisation : Vendée (proche 44)

Re: Aigle Azur en difficultés financières [aout 19]

Message par Flyzen » mar. 13 août 2019, 18:51

Ce qui semble se profiler a l'horizon pour ZI et sauver ce qui reste possible
-- arret du LC mais ça c'est déjà annoncé ... que faire des A330 qui en ce moment volent parfois sur BKO et en affretement
-- transfert a CDG du trafic Algérie / Afrique en totalité ou pas
-- vente des slots a ORY a IAG ** alors comment ? un montage qui semblerait passer par la création d'une nouvelle entité juridique séparée de ZI qui reprendrait le trafic Portugal pour être ensuite vendue a IAG ?
-- Moscou Kiev ... ??? mystère ça va de l'arrêt définitif a ???
-- les actionnaires Chine... Brésil ...aux abonnés absents
-- l'Etat serait intervenu via le Comité interministériel de restructuration industrielle mais pour le court terme ( en clair mm si ça n'est pas dit ...passer les retours de vacances )

Voila ce qui semble ressortir des dernières rumeurs avec beaucoup de conditionnel
A suivre mais est cela bonne voie de transformer ce qui restera de ZI en une mini Cie dont on voit pas très bien les contours ni même avec qui coté actionnariat

** j'ai du mal a comprendre que le Groupe Dubreuil ai refusé, selon ce qui est rapporté par ZI, et donc laisserait partir des slots a ORY chez IAG qui en vont pas rester lgt sur du trafic portugais mais finir chez level ...on peut se poser des questions
Michel

Avatar du membre
azur
B747
Messages : 920
Enregistré le : jeu. 20 août 2009, 15:21

Re: Aigle Azur en difficultés financières [aout 19]

Message par azur » mar. 13 août 2019, 21:26

Alors,

Kiev Moscou resteront. Les A330 resteront aussi normalement charter/affretement et Bamako. En attendant que les choses s'arrangent sur Sao Paulo qui fonctionne très bien et peut-être des opportunités ailleurs en 330 plus tard. D'ailleurs la ligne et suspendu et non supprimé. Milan s'arrête par contre et aucun plan social ni licenciement.

Micro cie, j'espère que non ça résoudra rien. Il y a plein de marché sous exploité voir pas du tout depuis la France qui conviendrait à zi.

Avatar du membre
Flyzen
A380
Messages : 11252
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 07:14
Localisation : Vendée (proche 44)

Re: Aigle Azur en difficultés financières [aout 19]

Message par Flyzen » mer. 14 août 2019, 08:53

azur a écrit :
mar. 13 août 2019, 21:26
Les A330 resteront aussi normalement charter/affretement et Bamako. En attendant que les choses s'arrangent sur Sao Paulo qui fonctionne très bien...
Moscou Kiev ...Bof ! quel intérêt ... pas plus que Milan !
Garder les A330 est une connerie de haut niveau ** ...et pour ce qui est de Sao Paulo dire que ça fonctionne bien .... peut être faudrait il dire que ça fait du pax par le bais d'offres promotionnelles régulières basses et en saison estivale oui ...ça fait du pax ... mais ça creuse "le trou" et ensuite ...on voit on arrête en septembre bien sur on va dire "provisoirement" mais qui y croit ???

De toute façon le fond du pbl pour le futur, su futur il y a c'est l'actionnariat QUI va réinjecter des €€€/$$$, par exp perso ( ... disons vécue) c'est le type de reprise qui se fera plus facilement une fois la Cie liquidée, le repreneur n'a pas les dettes à reprendre et "achète" QUE ce qu('il veut garder ...

Allez bon courage et si IAG reprend les slots a ORY avec des personnels ...n'hésite pas un moment


** les avoir "vendus" avec les lignes à TX ou CRL aurait été un bon plan mais ...
Michel

Clm
B747
Messages : 670
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 09:00

Re: Aigle Azur en difficultés financières [aout 19]

Message par Clm » mer. 14 août 2019, 10:33

Flyzen a écrit :
mer. 14 août 2019, 08:53
azur a écrit :
mar. 13 août 2019, 21:26
Les A330 resteront aussi normalement charter/affretement et Bamako. En attendant que les choses s'arrangent sur Sao Paulo qui fonctionne très bien...
Moscou Kiev ...Bof ! quel intérêt ... pas plus que Milan !
Garder les A330 est une connerie de haut niveau ** ...et pour ce qui est de Sao Paulo dire que ça fonctionne bien .... peut être faudrait il dire que ça fait du pax par le bais d'offres promotionnelles régulières basses et en saison estivale oui ...ça fait du pax ... mais ça creuse "le trou" et ensuite ...on voit on arrête en septembre bien sur on va dire "provisoirement" mais qui y croit ???

De toute façon le fond du pbl pour le futur, su futur il y a c'est l'actionnariat QUI va réinjecter des €€€/$$$, par exp perso ( ... disons vécue) c'est le type de reprise qui se fera plus facilement une fois la Cie liquidée, le repreneur n'a pas les dettes à reprendre et "achète" QUE ce qu('il veut garder ...

Allez bon courage et si IAG reprend les slots a ORY avec des personnels ...n'hésite pas un moment


** les avoir "vendus" avec les lignes à TX ou CRL aurait été un bon plan mais ...
Sao Paulo, il faut vite le dire. Il s'agit en réalité de l'aéroport de Campinas (1,2 millions d'habitants) qui est situé à 93km de Sao Paulo (1h20 sans embouteillage, donc plutôt 2h-2h30). La ligne fonctionne surtout grâce à Azul qui a une grande base à VCP et offre donc des correspondances via un contrat de partage de codes entre les deux compagnies qui prendra fin en octobre de cette année. Je ne sais plus si un nouveau contrat a été signé...

Pour autant, il s'agit de la seule ligne long-courrier de l'aéroport de VCP à l'heure actuelle, ce qui n'est pas très engageant. C'est un choix plutôt baroque d'aéroport qui est très fragile car dépendant des correspondances.

Plus j'y réfléchis et plus je me dis que le secteur long-courrier a été lancé avec dans une certaine improvisation et en prenant des risques inconsidérés. Sur le papier, miser sur les correspondances des compagnies des actionnaires (Azul, Hainan Airlines) est logique. Mais la rentabilité n'est pas forcément évidente.

Encore plus que le moyen-courrier, seules des niches permettent de se lancer sur le long-courrier quand on a une compagnie peu connue du grand public.

Les O&D Paris <> Sao Paulo et Paris <> Pékin sont ultra-concurrentielles. Donc le tarif moyen sur l'O&D aura tendance à s'effondrer. Assez logiquement, ZI a donc cherché, pour limiter les risques de mauvais remplissage/mauvais yield à élargir sa base de clients potentiels via un partage de code à VCP et PEK. Nouveau problème, il faut partager la recette des vols et donc s'amputer des revenus.

L'équation est très complexe pour une compagnie de cette taille, et un Airbus A330-200 qui perd de l'argent est autrement plus douloureux qu'un Airbus A320-200.

Au lieu d'aller se tuer sur la concurrence à Sao Paulo et Pékin, Aigle Azur aurait dû cibler des niches autosuffisantes sur du point à point. Paris <> Bamako en est une. En fonction des droits de trafic elle pourrait aussi tenter Abidjan, Brazzaville, Conakry, Dakar, Douala, Kinshasa, Libreville, Lomé, Ndjamena, Niamey, Ouagadougou, Pointe Noire, Yaoundé. Il doit bien y avoir une brèche pour briser le monopole d'Air France sur une ou plusieurs de ces destinations ?

Et au-delà de l'Afrique, pour ce qui est du segment long-courrier, il y a des choses à faire sur la Réunion (Saint-Pierre Pierrefonds !), Mayotte, les Maldives, les Seychelles, Madagascar, Nouvelle Calédonie, etc.

Aigle Azur a une image de compagnie VFR ethnique forte. Je n'ai jamais compris ces délires de vouloir devenir de manière erratique une compagnie généraliste alors que la guerre des prix fait rage sur ce segment. Les Berlin, Lyon, Milan, Nantes, Pékin et Sao Paulo étaient des erreurs grossières.

Avec un peu de chance, en revenant sur ses bases fortes, la compagnie pourrait survivre, si les comptes ne sont pas condamnés évidemment...
Bon courage.

Avatar du membre
Sebo
B747
Messages : 996
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 09:55
Localisation : Marseille

Re: Aigle Azur en difficultés financières [aout 19]

Message par Sebo » mer. 14 août 2019, 11:13

Flyzen a écrit :
mar. 13 août 2019, 18:51
j'ai du mal a comprendre que le Groupe Dubreuil ai refusé, selon ce qui est rapporté par ZI, et donc laisserait partir des slots a ORY chez IAG qui en vont pas rester lgt sur du trafic portugais mais finir chez level ...on peut se poser des questions
Moi je trouve leur refus logique. Qu'est-ce qu'ils auraient fait du personnel et des mono-couloirs de ZI ? Ils ne sont pas du tout intégrables à leur modèle. Et le trafic vers l'outre-mer tet le reste des Caraïbes n'est pas extensible à souhait. Dans ces conditions, je ne pense pas qu'Air Caraïbes ait besoin d'encore se développer à ORY et d'obtenir de nouveaux créneaux. Quant à French Bee ça semble bien vivoter même s'ils ont indiqué vouloir ouvrir une ligne par an.

Avatar du membre
Flyzen
A380
Messages : 11252
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 07:14
Localisation : Vendée (proche 44)

Re: Aigle Azur en difficultés financières [aout 19]

Message par Flyzen » mer. 14 août 2019, 20:20

Clm a écrit :
mer. 14 août 2019, 10:33
Plus j'y réfléchis et plus je me dis que le secteur long-courrier a été lancé avec dans une certaine improvisation et en prenant des risques inconsidérés. Sur le papier, miser sur les correspondances des compagnies des actionnaires (Azul, Hainan Airlines) est logique. Mais la rentabilité n'est pas forcément évidente.
J'aurais tendance a dire lancées "sur ordre"
... pour Hainan il est certain que ZI sur PEK représentait ce qu'il n'était pas possible pour HNA d'avoir une ligne Paris / PEK pour alimenter son hub et la 1ere tentative avec machines chinoises a échouée surement pour cette raison, la 2 em n'a pas "vécue" longtemps
... pour le Brésil ? c'est une destination dont je en connais aps du tout le marché mais surement mm genre d'approche, feeder le hub Azul
Michel

Avatar du membre
Flyzen
A380
Messages : 11252
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 07:14
Localisation : Vendée (proche 44)

Re: Aigle Azur en difficultés financières [aout 19]

Message par Flyzen » mer. 14 août 2019, 20:28

Sebo a écrit :
mer. 14 août 2019, 11:13
Flyzen a écrit :
mar. 13 août 2019, 18:51
j'ai du mal a comprendre que le Groupe Dubreuil ai refusé, selon ce qui est rapporté par ZI, et donc laisserait partir des slots a ORY chez IAG qui en vont pas rester lgt sur du trafic portugais mais finir chez level ...on peut se poser des questions
Moi je trouve leur refus logique...
Oui et non
Dans l'option reprise de l'ensemble de lentreprise dans la situation actuelle ... donc aussi avec les dettes ...bien su le non du Groupe Dubreuil est logique et c'est pour ça que visiblement personne d'autre ne voulait de la Cie !
Maintenant pour une reprise après une mise en redressement ou une liquidation ... c'est fort différent on peut faire une reprise partielle de l'activité et mm après liquidation sans supporter les dettes
A suivre mais si IAG récupère ses slots ZI a ORY pas sur que Air Caraïbes y gagne de voir Level arriver en force sur les lignes DOM !
Michel

Avatar du membre
Flyzen
A380
Messages : 11252
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 07:14
Localisation : Vendée (proche 44)

Re: Aigle Azur en difficultés financières [aout 19]

Message par Flyzen » jeu. 15 août 2019, 06:16

Pour compléter mes propos, les dernières déclaration de TX laissent entendre que la Cie a se développer hors de son marché historique FDF PTP, sur la zone Caraïbes sa présence sur Cuba devrait se renforcer, idem sur la Rep Dom .... et des destinations dans cette zone il y en a ( TX fait parfois des doubles touchers ) la Guyane autre DOM ou TX est de +en + présent
Le seul handicap de TX ne pas avoir de quoi "fedder" ses vols a ORY au départ de l'UE
Et, mm si on ressort du cas slots ORY, il reste a TX un marché province /DOM peut être limité mais il est porteur a certaines périodes ... pour mémoire CRL a fait du NTE >>> PTP/FDF en B747
Michel

Clm
B747
Messages : 670
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 09:00

Re: Aigle Azur en difficultés financières [aout 19]

Message par Clm » jeu. 15 août 2019, 08:49

https://mobile.francetvinfo.fr/replay-r ... 52195.html

J'aime bien ce passage :
« Alors qu’elle se concentrait depuis le début des années 2000 sur le Maghreb et surtout l’Algérie avec six villes desservies – des destinations très rentables – la compagnie s’est dispersée en se lançant dans le long-courrier, sans stratégie claire. Un virage sous l’impulsion de son actionnaire chinois HNA, entré au capital il y a sept ans en lui promettant un avenir radieux. L’été dernier, Aigle Azur ouvre une ligne Paris-Sao Paulo, puis ce sera un Paris-Pékin dans la foulée. Au final, c’est un fiasco. La liaison vers la Chine est abandonnée en avril dernier, alors que celle vers le Brésil devrait disparaitre à l’automne. Mais ce n’est pas tout puisque pressé par ses créanciers, Aigle Azur à même dû rendre un de ses avions en juin dernier car faute de moyens, toute sa flotte est louée à des sociétés de leasing. Pendant toutes ces années l’actionnaire chinois n’aura rien fait pour changer la donne, il est d’ailleurs lui-même en difficultés et ne donne plus signe de vie. »

Répondre

Retourner vers « Compagnies aériennes françaises »