Coronavirus partie 2

Toutes les infos, actualités et débats sur le transport aérien et l'aviation civile
Répondre
Gosselies
A380
Messages : 2872
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2016, 16:21

Re: Coronavirus partie 2

Message par Gosselies »

https://www.rtbf.be/article/coronavirus ... e-10923586

Le gouvernement marocain a décidé de rouvrir à compter du 7 février l'espace aérien aux vols au départ et à destination du pays, après plus de deux mois de fermeture, selon un communiqué diffusé jeudi soir par l'agence MAP

Les autorités étaient sous la pression d'un secteur touristique en faillite et des Marocains bloqués à l'étranger afin de débloquer des frontières closes depuis le 29 novembre en raison de la flambée du variant Omicron.

"Pour accompagner la mise en œuvre de cette décision, une commission technique se penche actuellement sur l'examen des mesures à adopter au niveau des postes frontières et les conditions requises pour les voyageurs, qui seront annoncées ultérieurement", précise la même source.

La fermeture de l'espace aérien a soulevé de vives protestations auprès de l'importante diaspora marocaine, d'autant que certaines compagnies de jets privés opéraient des liaisons vers le Maroc à des prix exorbitants -- plus de 10.000 euros par passager pour un aller simple --, selon des sites d'information et des témoignages sur les réseaux sociaux.
Avatar du membre
Flyzen
A380
Messages : 13629
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 07:14
Localisation : Vendée (proche 44)

Re: Coronavirus partie 2

Message par Flyzen »

le test PCR au retour en France, a partir des pays non UE ne sera plus requis pour les pax avec schéma vaccinal complet ( de toute façon quasiment personne n'accepte l'entrée des non vaccinnés saufs cas d'espèce dont le tourisme ne fait pas partie
Cela va débloquer la situation et donner un peu plus de clarté aux annonces de lignes pas toujours annoncées en adéquation avec le exigences sanitaires. Il reste à espérer que la situation sanitaire ne s'agrrave pas avec ces décisions mals la ?????

Attention toutefois il subsiste des exigences de certains pays à l'entrée bien verifier sur un site officiel ' MAE IATA ...)
Michel
Rwandair Express
A380
Messages : 5743
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 22:19
Localisation : Paris Montpellier Kigali

Re: Coronavirus partie 2

Message par Rwandair Express »

ELNA a écrit : sam. 19 févr. 2022, 18:29
mcfly a écrit : mer. 2 févr. 2022, 15:38 Sous réserve de confirmation officielle, Volotea serait sur le point de reprendre la ligne DSP Tarbes-Orly ......En doublant la subvention annuelle à 5 millions
Cà c'est vraiment n'importe quoi. Cela s'appelle jeter l'argent public par les fenêtres. :shock:
Booster une liaison aérienne à coup de millions (en doublant la subvention) alors qu'il existe un aéroport (Pau) à 50km de Tarbes (35mn en voiture), aéroport qui offre des liaison sur CDG, ORY et LYS .... encore une délire d'élus peu regardant sur la dépense.
Je pense que pour se montrer responsable, il aurait préférable de proposer une liaison gratuite par bus entre LDE et PUF. Cela aurait couté bien moins cher à la collectivité. :evil:
Ah mais non vous savez en France quand il y a des aéroports proche de moins d'1h on parle de complémentarité. Paradoxale puisque chacun fait son truc dans son coin.


On a la même chose en Bretagne et en Occitanie.

Malheureusement on sait que bien que le système sur lesquels fonctionnent nos aéroports est assez fragile. Et ça ne concerne pas que les petits aéroports.

Alors oui c'est bien de se battre pour le retour de la navette sur Orly-Bordeaux, de lutter contre la honte de voler, de pester contre Air France ou le TGV. Mais il faudrait d'abord se remettre en question quand à la gestion de nos aéroports.

Ces croissances à 2 chiffres que l'on a eu dont on se satisfait tous (moi inclue) cachaient de gros problèmes structurelles dont on voit les conséquences maintenant.

"Prendre des décisions difficiles": les grands aéroports dans le viseur de la Cour des comptes

Dans son rapport annuel 2022, la Cour des comptes estime que "l'Etat devra prendre des décisions difficiles" concernant les grands aéroports français.

https://lexpansion.lexpress.fr/actualit ... 68120.html

La Cour des comptes s'inquiète de l'avenir des aéroports français

Après deux ans d'une crise sanitaire brutale, la situation des grands aéroports français est fortement détériorée, rapportent les magistrats de la Cour des comptes. Ils pointent les fragilités du modèle économique des plateformes aéroportuaires et du système de régulation, mises en lumière par l'effondrement de 70% du trafic et donc des revenus et la hausse de la dette. La sortie de crise pourrait être délicate.

https://www.latribune.fr/entreprises-fi ... 04181.html
Gosselies
A380
Messages : 2872
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2016, 16:21

Re: Coronavirus partie 2

Message par Gosselies »

https://www.autoriteprotectiondonnees.b ... -a-lamende

Contrôles de température : l’APD met les aéroports de Zaventem et Charleroi à l’amende
(APD : Autorité de Protection des Données (Belgique)

L’APD a imposé une amende de 200.000 euros à Brussels Airport Zaventem, et de 100.000 euros à l’aéroport Brussels South Charleroi pour les contrôles de température des passagers effectués dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. Pour l’APD, ces aéroports ne disposaient pas d’une base légale valable pour traiter ces données de santé des voyageurs.

Dans ces deux aéroports, des caméras thermiques permettaient de filtrer des personnes ayant plus de 38°C de température. A Zaventem, ces personnes se voyaient ensuite soumettre un questionnaire sur de possibles symptômes liés au coronavirus. Ce second contrôle était effectué par l’entreprise Ambuce Rescue Team.

Ces contrôles de température ont eu lieu de juin 2020 à mars 2021 dans le cas de l’aéroport de Charleroi, et de juin 2020 à janvier 2021 à l’aéroport de Zaventem.

Au terme de son analyse, la Chambre Contentieuse a constaté, rapport du Service d’Inspection à l’appui, que les aéroports manquaient d’une base légale valable pour traiter des données liées à la température des voyageurs, et ce en particulier vu qu’il s’agit de données de santé. Des données de ce type étant des données sensibles, elles ne peuvent en principe pas être traitées, sauf dans un nombre très limité d’exceptions (listées à l’article 9.2 du RGPD). Un traitement pour des motifs de santé publique ou d’intérêt public important font par exemple partie de ces exceptions, à condition qu’il se base sur une norme de droit claire, précise et dont l’application est prévisible pour les personnes concernées, or les contrôles de température reposaient ici principalement sur un protocole, qui ne satisfait pas à ces exigences.

De surcroit, l’APD a observé des manquements en termes d’information fournie aux voyageurs, et de qualité des analyses d’impact (c’est-à-dire l’analyse des risques liés au traitement de données).

Pour ces manquements, la Chambre Contentieuse impose une réprimande, ainsi qu’une amende à chacun des aéroports, à savoir :

200.000 euros d’amende à Brussels Airport Zaventem ;
100.000 euros d’amende à Brussels South Charleroi Airport.
Elle impose également 20.000 euros d’amende à Ambuce Rescue Team.

L’APD souligne que dans sa décision, elle a pris en compte le contexte de la crise sanitaire. Elle rappelle que dès le début de la pandémie du Covid-19, elle a tenu à informer de manière proactive les organisations sur les règles applicables aux traitements de données effectués dans le cadre de la crise Covid-19, dont notamment les contrôles de température.
Rwandair Express
A380
Messages : 5743
Enregistré le : mer. 24 sept. 2008, 22:19
Localisation : Paris Montpellier Kigali

Re: Coronavirus partie 2

Message par Rwandair Express »

Gosselies a écrit : sam. 16 avr. 2022, 12:13 https://www.cityam.com/british-airways- ... ng-planes/

Le chaos à Heathrow devient incontrôlable.

Jeudi soir, British Airways aurait ordonné aux bagagistes de l’aéroport d’Heathrow d’arrêter de charger des bagages sur les vols court-courriers et leur aurait demandé de donner la priorité aux services long-courriers aujourd’hui, demain et lundi, qui devraient être les jours les plus chargés de cette année.

La grave pénurie de personnel a également forcé BA à cesser de nettoyer certains avions alors que les défis opérationnels s’accumulent en raison de l’énorme quantité de voyageurs de Pâques arrivant au plus grand aéroport de Grande-Bretagne.

Les problèmes ont conduit à la frustration au sein de la compagnie aérienne. Dans une note récente, le directeur général de BA, Sean Doyle, aurait admis que les clients et le personnel en avaient « à juste titre marre » des problèmes opérationnels en cours et s’est engagé à apporter des changements pour ralentir les perturbations.

L’une des mesures prises jusqu’à présent est un calendrier de printemps allégé alors que la compagnie aérienne a réduit son horaire jusqu’à la fin du mois de mai.

BA, ainsi que d’autres compagnies aériennes britanniques, sont confrontées à des perturbations depuis des semaines.

On essaie de compenser les pénuries de personnel en « alignant » des équipes de réserve supplémentaires le week-end.

Certains vacanciers ont déclaré être coincés à l’étranger sans explication ni itinéraire alternatif proposé par les compagnies aériennes.

Cela survient après que les passagers ont été coincés dans de longues files d’attente à l’aéroport d’Heathrow vendredi alors que les vacances de Pâques commençaient.

L’aéroport a attribué la congestion aux contrôles Covid exigés par les pays de destination et aux « volumes élevés de passagers ».

Mais il y a également eu des rapports de pénurie de personnel et de problèmes avec les points de contrôle des passeports e-gate.

Les compagnies aériennes et les aéroports ont licencié à tour de bras pendant le Covid - et pas seulement en Angleterre. Maintenant, il manque du personnel - ceux qui ont été licenciés ont sans doute trouvé du travail ailleurs et ne sont pas très disposés à retourner chez l'employeur qui les a virés naguère sans ménagement, avec la perspective de se faire de nouveau éjecter à la prochaine crise du secteur. Quant aux nouveaux engagés, il faut les former, et ça prend du temps.


Et on est qu'au mois d'Avril...Grosse demande. Les compagnies voulaient une levée des restrictions, mais n'ont pas anticipé la forte demande et maintenant c'est le bazar.

easyJet and British Airways cancelled over 100 London flights over staff shortages this Wednesday

https://www.aviation24.be/airlines/easy ... wednesday/

Transavia cancels flights over staff shortages


https://www.aviation24.be/airlines/air- ... shortages/

Airlines are slashing flights due to staffing shortage: 'The summer will be chaos'

https://abc7.com/summer-travel-canceled ... /11755356/
Gosselies
A380
Messages : 2872
Enregistré le : jeu. 7 avr. 2016, 16:21

Re: Coronavirus partie 2

Message par Gosselies »

https://www.lesoir.be/449795/article/20 ... e-pandemie

Coronavirus: les leçons de deux ans de pandémie

Avant tout, les restrictions de voyages décrétées par de nombreux pays n’ont pas empêché la diffusion du virus. L’Iata rappelle que l’organisation mondiale de la santé, dès février 2020, prévenait qu’« il n’y a aucune raison de prendre des mesures qui interfèrent inutilement avec les voyages et le commerce internationaux. » Et malgré ces déclarations les différents pays ont pris des mesures pour limiter la propagation du coronavirus, dont la fermeture des frontières ; celles-ci n’ont pas eu l’effet escompté. Au mieux, une étude montre qu’elles ont retardé la contagion entre 2 et 4 jours.

Deuxième leçon, il faut conserver un équilibre entre les mesures et leurs impacts sociaux et économiques. Une étude de l’Iata montre que la pandémie a touché 44 millions d’emplois et affecté le PIB de 1,7 billion de dollars.

Enfin, troisième leçon : la confiance réclame des règles logiques et une communication claire. « Il y avait un virus, poursuit Willie Walsh, mais chaque gouvernement a inventé sa propre méthodologie pour déterminer quels déplacements restaient possibles. Au plus fort de la crise, on enregistrait quotidiennement des centaines de modifications des restrictions d’entrée. Comment quelqu’un peut-il avoir confiance dans une réponse aussi chaotique, non coordonnée et instinctive de la part des gouvernements ? »

L’association demande une « recherche indépendante sur l’efficacité des politiques qui concilient les mesures sanitaires avec les avantages sociaux et économiques de la connectivité aérienne, en vue de convenir d’un ensemble de recommandations mondiales pour faire face aux futures crises sanitaires. »
Répondre

Retourner vers « Actualités du Transport Aérien »